En Écosse, les bibliothèques en première ligne face à l'austérité

Antoine Oury - 31.12.2018

Edition - Bibliothèques - ecosse bibliotheques - bibliotheque budget - austerite bibliotheques


En Écosse, les bibliothèques font partie des premières victimes de la politique d'austérité budgétaire mise en œuvre depuis plusieurs années, assure le Parti travailliste du pays, qui représente une partie de l'opposition au gouvernement actuel. 30 bibliothèques ont fermé leurs portes l'année dernière, affirme le Parti travailliste, qui critique ouvertement la politique économique du Parti national écossais (SNP).

Searching
(photo d'illustration, Strevo, CC BY 2.0)


L'étude est signée par un parti politique d'opposition, mais les données avancées n'en restent pas moins inquiétantes : 30 établissements de lecture publique ont fermé leurs portes en 2017, deux fois plus qu'en 2016. Depuis 2011, le Parti national écossais a mis les bouchées doubles en matière d'austérité budgétaire et les collectivités se voient sommées de réduire les dépenses.

Comme d'habitude face à ce genre d'injonction, les services publics de la culture sont les premières victimes : musées, équipements sportifs et même jardins publics sont moins bien dotés qu'auparavant, avec une baisse moyenne du budget de 13,9 %. Les bibliothèques sont particulièrement concernées, avec un taux moyen de 17,9 % de leur côté. Sur les 6 dernières années, la réduction des dépenses s'élève à 22 millions £ pour les bibliothèques, selon les données de l'étude.

« La décision du gouvernement indépendantiste d'appliquer l'austérité typiquement conservatrice à nos communautés a entraîné une baisse de plusieurs millions de livres pour les services culturels écossais », résume Claire Baker, porte-parole pour le Parti travailliste. « Les bibliothèques ne sont pas seulement des lieux de lecture gratuite, elles sont souvent au centre de la vie des citoyens. »

69 bibliothèques ont fermé leurs portes en Écosse depuis 2011, dont 30 en 2017, donc : après les 15 établissements fermés en 2016, la vague de fermetures s'accélère. Entre 2010 et 2015, 99 postes de bibliothécaires ont disparu, selon les chiffres relevés par la BBC. Il en restait 3416 en 2015, tandis que l'on dénombrait 558 établissements en 2017. 
Si certaines régions sont particulièrement touchées par l'austérité, comme celle de Fife, sur la côte est de l'Écosse, le Scottish Library and Information Council (SLIC) a mis en avant de récents investissements pour créer ou transformer des établissements, notamment à Wick, Grantown, Alford, Denny, Loanhead, Newbattle ou encore Strathaven.

Le gouvernement indépendantiste, de son côté, a pointé du doigt les coupes budgétaires imposées par le Royaume-Uni, dans un contexte où l'indépendance de l'Écosse est une possibilité de plus en plus souvent évoquée par les représentants politiques.

via The Scotsman


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.