En Éthiopie, ce sont les ânes qui éduquent, avec une bibliothèque mobile

Antoine Oury - 30.01.2016

Edition - International - bibliothèque mobile - âne bibliothèque - Éthiopie bibliothèque


Plan International, association de bienfaisance à but humanitaire, couvre 51 pays en développement, et lutte pour les droits des enfants dans le monde entier avec des donations en provenance de 21 pays. En Éthiopie, une bibliothèque mobile tirée par deux ânes fournit à un millier de personnes des ressources pédagogiques, un théâtre de marionnettes et des livres, pour réinjecter culture et loisirs dans le quotidien.

 

crédits Plan International

 

 

Dans les régions rurales d'Éthiopie, les ânes sont légion, mais les livres, eux, manquent cruellement. Yohannes Gebregiorgis, né dans ces paysages, est engagé depuis longtemps pour améliorer l'alphabétisation des habitants : dès 2008, le sexagénaire initiait plusieurs actions philanthropiques pour la ville d'Awassa, notamment pour acheter des livres en amharique, principale langue d'Éthiopie.

 

Il récidive aujourd'hui avec la mise en place d'une bibliothèque mobile, tirée par 2 ânes qui parcourent la distance entre deux villages, colportant plus d'une centaine de livres de mathématiques, de sciences, ainsi que des livres de contes ou d'histoires pour enfants. La carriole s'arrête sous un arbre à l'accueillant feuillage, sous lequel 200 tabourets ont été disposés, mais ce sont au moins un millier de personnes qui profitent des lectures.

 

Yohannes Gebregeorgis explique que « ce projet permet aux enfants de se familiariser, à la maison et gratuitement, avec toutes sortes de livres. En outre, il contribue à la promotion de la culture et de la tradition de la communauté à travers les contes et les histoires, ce qui donne aux enfants des clés pour comprendre leur histoire. »

 

Si Plan International attire l'attention sur ce projet qui a déjà quelques années, c'e

st que les fonds nécessaires à son maintien ne sont pas garantis : l'année dernière, le gouvernement australien avait annoncé une coupe des aides humanitaires destinées à l'Afrique, à hauteur de 70 %. La bibliothèque mobile d'Addis Ababa s'était alors retrouvée menacée de fermeture, faute de budget. Plan International devait alors compenser, et trouver quelque 900.000 $ pour rattraper les coupes.

 

Les bibliothèques mobiles sont conçues en partenariat avec RATSON, une association pour les jeunes et les femmes, et font partie du volet alphabétisation du programme pour les enfants de Plan International en Éthiopie.