En feuilletant le Codex Sinaiticus, la plus vieille BIble en ligne

Clément Solym - 24.07.2008

Edition - Les maisons - Codex - Sinaiticus - Bible


Voilà, il est en ligne. Le Codex Sinaiticus, la plus vieille Bible au monde est enfin et partiellement accessible depuis le site Codex Sinaiticus, en version anglaise, grecque, russe ou allemande.

Dès la page d'accueil, on remarquera le travail de collaboration des différents acteurs, dont chacun détient une partie du manuscrit : un renvoi vers leurs sites respectifs marque bien le coup.

Les pages sont un peu longues à charger, et il faut s'armer de patience pour y accéder, mais différentes options sont disponibles. On peut naviguer sur la page originale, en colonnes et zoomer sur le texte grec, mais l'on dispose également de la reproduction en langage plus clair sur le côté.


On regrettera une ergonomie un peu étriquée pour cette partie justement. Et un temps de chargement incroyablement long, probablement dû à la surcharge de demandes. On peut toutefois afficher le texte par page ou par versets.


Il ne s'agit pas d'un morceau manquant
mais d'un manque de réactivité du site

La navigation peut aussi se faire par un déplacement direct dans la page. Tout en bas à droite une traduction du passage est proposée. Ou du moins sera proposée dans un avenir pas trop lointain. Rappelons que des mises à jour doivent intervenir à l'avenir.

Dans les jours qui viennent, la navigation autant que l'accès au texte devraient être simplifiés.

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.