En France, le mois d'octobre appartiendra aux littératures de l'imaginaire

Nicolas Gary - 23.05.2017

Edition - Les maisons - octobre littératures imaginaire - science fiction littérature - éditeurs littérature imaginaire


Dans la lignée du manifeste de défense des littératures de l’Imaginaire, qui était lancé le 23 mars au salon Livre Paris, seize éditeurs s’unissent pour promouvoir les littératures de l’Imaginaire : fantastique, fantasy, science-fiction. « Nos actions en faveur de ces genres trop souvent dénigrés ou ignorés culmineront au mois d’octobre, désormais “Mois de l’Imaginaire” ! », assurent-ils aujourd’hui. 



 

L’idée d'un mois de l'imaginaire n’est pas neuve : voilà près de deux ans, avait germé un projet similaire, à l’origine d’une maison indépendante, avec la complicité de deux éditeurs poche. Mais voilà, les temps n’étaient pas encore à la concertation ni à la mutualisation des forces. Il aura fallu attendre qu’en mars dernier, lors du salon du livre de Paris, un appel soit lancé, pour que les esprits s’échauffent et se regroupent. 

 

« Nous avons travaillé en amont, pour que les maisons de l’imaginaire soient regroupées, mais pas simplement. Le projet porté est de réunir tous les acteurs des cultures de l’imaginaire, parce qu’elles sont omniprésentes dans notre société. Or, nous, éditeurs, pouvons clairement constater un décalage entre la perception que l’on a de ces cultures, et le regard sur les livres et les littératures de l’imaginaire », expliquait-on à ActuaLitté, à cette époque. 

 

D’autant plus que, quelques semaines auparavant, le projet d’un Syndicat national des éditeurs indépendants de l’imaginaire avait surgi, prenant de cours certains des acteurs, qui ourdissaient le même projet.

 

Le Mois de l’Imaginaire, c’est une grande fête dédiée aux littératures de l’Imaginaire : science-fiction, fantasy, fantastique. Annoncé lors du festival « Les Imaginales » à Épinal, ce temps fort se déroulera chaque année au mois d’octobre. 

 

La première édition aura lieu en 2017. Des maisons d’édition se sont réunies pour créer cet événement en librairie et dans les médias. Ce collectif, ouvert à tous, s’est donné pour mission de promouvoir et célébrer les littératures de l’Imaginaire. 
 

“La France a un problème avec l'imaginaire” (Stéphane Marsan, Bragelonne)

 

De nombreuses actions seront menées tout au long du mois : opérations commerciales, rencontres & dédicaces en librairie et dans les salons, tribunes d’auteurs, supports pédagogiques, catalogues thématiques, animations numériques, événements sur les réseaux sociaux, jeux-concours, primes & goodies, partenariats médias… et plein d’autres surprises ! 



 

« Nous invitons tous les auteurs, libraires, lecteurs, journalistes, blogueurs, bibliothécaires, éditeurs à nous rejoindre pour faire du mois d’octobre LE mois de l’Imaginaire », expliquent les organisateurs.

Sur la page Facebook, on pourra suivre toutes les actualités liées à cet événement et découvrir les nombreuses initiatives que vous réserve le Mois de l’Imaginaire : parutions exceptionnelles, opérations spéciales et rencontres en librairie, dédicaces, jeux-concours et plein d’autres surprises. « Tous ensemble, nous prendrons la parole pour partager avec vous nos coups de cœur, notre actualité et nos évènements. »
 

L'horreur et mauvais genres en Italie : des littératures en pleine effusion


« Tous ensemble nous contribuerons à la promotion de cet événement festif. » Ce mois a été lancé à l’initiative de ActuSF, Folio SF, Bragelonne, Au diable Vauvert, La volte, Mnémos, Le livre de poche, Critic, J’ai lu, Pocket, Les moutons électriques, Le Belial, L’Atalante, Scrinéo, Les éditions de l’Homme Sans Nom, Lunes d'encre.

 

Octobre, mois de l'Imaginaire, la littérature de demain