En hommage à Nico, Patti Smith déclame sa poésie sur un titre de Soundwalk Collective

Antoine Oury - 17.06.2016

Edition - International - Patti Smith poésie - Patti Smith Nico - Patti Smith Soundwalk Collective


Nico, la muse de nombreux artistes des années 60 et 70, est volontiers associée au Velvet Underground, puisqu'elle est présente sur leur premier album et leurs chansons les plus célèbres (« Sunday Morning », « Heroin », « Venus in Furs »...). Mais l'influence de Nico dépasse largement le groupe de Lou Reed et John Cale, puisqu'on la retrouve dans La Dolce Vita de Fellini ou à la Factory de Warhol. Son amie Patti Smith lui rend hommage avec l'album Killer Road, enregistré avec Soundwalk Collective, sur lequel elle récite quelques-unes de ses poèmes.

 

Lou Reed et Nico, en 1967

 

 

En solo ou avec d'autres artistes, Nico mena une carrière riche et intense : elle sort son premier album solo en 1967, Chelsea Girl, suivi par 5 autres, jusqu'en 1985. Nico meurt trois ans plus tard d'une crise cardiaque à Ibiza. Elle avait aussi laissé derrière elle nombre de textes, paroles de chansons ou poèmes, et sa bonne amie Patti Smith entend leur donner un nouvel écrin.

 

Smith apparaît ainsi sur l'album Killer Road du collectif Soundwalk Collective, formé par Stephan Crasneanscki, Simone Merli et Kamran Sadeghi, aux côtés de sa propre fille Jesse Paris Smith. Elle y récite des paroles et poèmes de la chanteuse décédée, sur la musique du groupe. Ce dernier a d'ailleurs utilisé le propre harmonium de Nico, que Patti Smith avait racheté à un prêteur sur gages en 1978.

 

L'album a été conçu et composé comme une réflexion musicale autour du décès de Nico et sortira le 2 septembre 2016 sur le label Sacred Bones. Un premier titre est en écoute, « Killer Road », mais il s'agit visiblement d'une version prémastering, qui différera donc de la version finale sur l'album. Le titre avait par ailleurs été interprété en live par Smith et le groupe au festival Crossing the Line de New York, organisé par l'Alliance française.

 

L'expérience a visiblement été bonne, au point de poursuivre la collaboration.

 

 

via Pitchfork