En janvier, le quartier Montparnasse perdra une librairie, L'Oeil écoute

Victor De Sepausy - 28.12.2017

Edition - Librairies - librairie oeil écoute - montparnasse oeil écoute - internet vente librairies


ActuaLitté fut le premier à tirer la sonnette d’alarme : la propriétaire de la librairie proche de Montparnasse, L’œil écoute était en grand danger. Armelle Lainé-Vairet, la gérante, avait détaillé sa délicate situation début septembre, embrayant sur une campagne de crowdfunding. Un répit de 27.000 € obtenu. Mais un répit seulement, qui n'aura pas suffi. 



 

 

Via Ulule, la librairie fondée en 1973 avait pu respirer un temps, alors que les messages de soutien affluaient de toutes parts. Les auteurs, les médias, tout le quartier apportaient une contribution, chacun à sa mesure. Guillaume Musso, Frank Thilliez, Olivier Norek et bien d’autres figuraient parmi les écrivains présents lors d’un apéro, organisé le 13 octobre dernier. 

 

Mais chacun savait qu’il ne s’agissait là que d’une parenthèse : les difficultés structurelles demeuraient et la fermeture menaçait tout de même. Un passage devant le tribunal d’instance en date du 21 novembre aurait permis de négocier le bail et de tenter d’échelonner les dettes accumulées. 

 

« La réalité, c’est que, chaque année depuis qu’Amazon livre en France, nous perdons un peu de terrain. Internet, en général, a fait du mal à tous les commerçants », expliquait déjà la gérante début septembre, à ActuaLitté.

« Les gens réservent des livres et viennent les chercher... cela apporte un peu, et nous permet d’être sur internet... mais bon... Quand on a des voisins qui commandent leurs livres sur internet, on voit bien ce qui se passe. » 
 

 

Amazon décidé à ruiner le noël
des libraires d'Australie - et leurs ventes

 

Et durant cette période de fêtes, cette situation n’a pas vraiment évolué. Surtout que la somme collectée était de toute manière insuffisante pour faire face à l’ensemble des difficultés, la directrice de la librairie l’avait déjà reconnu. 

 

 

 

Aujourd’hui, Armelle Lainé-Vairet explique au Parisien : « En novembre, il y a eu moins de fréquentation. J’ai perdu 18 000 €. » Et dans le même temps, le bailleur n’a pas souhaité renouveler sa confiance. Le second souffle a bien eu lieu, mais s’est avéré trop court. 

 

Librairie : sur Internet, seul un projet fédérateur
peut rivaliser avec les géants

 

Le 15 janvier 2018, L’Œil écoute fermera définitivement.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.