En librairie, les enjeux numériques sont ceux du poche

Clément Solym - 14.12.2010

Edition - Société - librairie - ebook - abdiquer


Brève intervention d'Olivier Dumont, patron de la librairie Doucet, qui a décidé de mettre en place l'une des fameuses bornes de téléchargement de livres numériques de ePagine.

Située au Mans, la librairie propose depuis un an déjà la vente de lecteurs ebooks, entre deux livres papier. La continuité avec ces bornes de téléchargement était donc dans le fil des choses. Les clients peuvent maintenant disposer du catalogue numérique actuel. Un acte qui finira bien par devenir naturel.

Depuis début octobre, ePagine a équipé six librairies avec ces fameuses bornes, alors que la librairie Doucet comptait bien parmi les pionniers de cette implantation.

« En outre, cette borne rassurera tous les lecteurs qui n’aiment pas faire leurs achats sur le net (paiement pas assez sécurisé selon eux). Bénéficiant des conseils du libraire et de ses explications sur la façon de lire un livre numérique (quel format choisir ? Ou comment le télécharger ? Par exemple), ils préféreront sans aucun doute effectuer la transaction en librairie. » (voir le blog de ePagine)

Ne pas renoncer, ne pas abdiquer

« Pour l’instant, je suis le seul libraire de province à proposer ce rayon, car il est impensable que la librairie traditionnelle cède le pas devant le numérique. J’ai d’ailleurs rendez-vous bientôt avec le patron de Google France afin de défendre les intérêts des librairies généralistes avant l’arrivée de Google », explique le libraire auprès de Le Maine libre.

Selon lui, les libraires ne doivent surtout pas abdiquer devant le livre numérique, alors que les questions sur la TVA réduite et le prix unique de l'ebook sont au coeur de l'actualité. « Renoncer au numérique, ce serait comme s’il y a 20 ans on avait laissé le livre de poche aux grandes surfaces », assure le libraire.