En matière de sexe, le rythme compte selon Sophie Hannah

Julien Helmlinger - 06.01.2014

Edition - International - Hannah's new selection - Poésie - Sexe


Les mots allongés sur le papier, lorsqu'ils se veulent torrides, ne donnent toutefois pas toujours dans la dentelle. Ils émoustillent ou bien ils choquent, quand ils ne suscitent pas l'hilarité. L'écrivaine britannique Sophie Hannah, romancière et poète, s'est laissée inspirer par le phénomène des Bad Sex Awards pour développer sa théorie voulant expliquer quel élément littéraire permettrait de faire rimer érotisme et poésie. Une réflexion mise en relief au travers de son anthologie destinée à paraître sous le label Viking, Hannah's new selection : The Poetry of Sex.

 

 

 

 

Depuis la littérature antique et jusqu'à celle contemporaine, évoquant la sexualité la plus orthodoxe et maritale sans oublier la passion aux penchants plus originaux, ni même faire l'impasse sur les désirs controversés comme l'adultère ou l'homosexualité, cette adepte de la fiction policière passe en revue l'érotisme des lettres. Son livre s'intéresse notamment aux plumes chatouilleuses de Catulle, Edna St Vincent Millay, Kit Wright, Daniel Craig ou encore Wendy Cope, sans oublier Andrew Marwell...

 

Pour les écrivains qui craindraient de se voir attribuer un embarrassant Bad Sex Award, au point d'en devenir timides, Sophie Hannah livre la conclusion de ses réflexions sur le sujet. Elle estime que tout auteur devrait se tourner vers la poésie, un registre dans lequel il serait naturellement plus aisé de traiter de l'érotisme sans manquer son effet. Car selon l'auteure le sexe dans la littérature serait avant tout une question de rythme.

 

Émoustiller son lectorat est un art qui relèverait aussi d'une certaine empathie, en raison du fait que tout lecteur peinerait à s'identifier à un protagoniste qui vivrait des fantasmes que lui-même ne saurait partager. De la même manière, elle met en garde ceux qui voudraient considérer un livre comme un mode d'emploi pour une sexualité épanouie, car chacun est sensible à des désirs différents.

 

C'est pourquoi dans le cadre de son anthologie, elle-même s'est focalisée sur des auteurs et des oeuvres qui ont su l'inspirer au cours de son existence. 

 

(via TheGuardian)