En phase terminale, l'auteur Oliver Sacks se sent 'profondément vivant'

Clémence Chouvelon - 20.02.2015

Edition - International - Oliver Sacks cancer - phase terminale auteur - L'Homme sa femme chapeau


Oliver Sacks, l'auteur de L'Homme qui prenait sa femme pour un chapeau, a annoncé qu'il souffrait d'un cancer en phase terminale. L'écrivain et neurologue britannique s'est confié sur sa maladie dans une tribune publiée par le New York Times.

 

 

Oliver Sacks

Oliver Sacks, en 2007 (Dan Lurie, CC BY-SA 2.0)

 

 

Oliver Sacks s'est fait connaître grâce à son livre L'Éveil (The Awakening), publié en 1973 aux États-Unis, lequel avait été adapté au cinéma en 1990 avec Robin Williams et Robert De Niro. Son plus grand succès en librairie est L'Homme qui prenait sa femme pour un chapeau (Le Seuil, 1992), où il décrivait les maladies les plus étonnantes qu'il a pu rencontrer chez ses patients. Le livre s'ouvre ainsi sur le cas étrange d'un homme incapable de reconnaître les visages et les objets les plus banals, alors même que ses yeux sont intacts.

 

Il explique dans sa lettre que son état s'est aggravé. « Il y a un mois, je pensais être en bonne santé. [...], mais la chance a tourné. Il y a quelques semaines, j'ai appris que les métastases s'étaient multipliées dans mon foie. » Il y a neuf ans, il a développé une forme rare de tumeur à l'œil, qui l'avait rendu partiellement aveugle. Il fait « partie des 2 % de malchanceux » chez qui ce type de cancer s'est étendu.

 

Pourtant, c'est avec une étonnante positivité qu'il fait face à sa propre mort, se décrivant comme « profondément vivant ». « Ce serait mentir d'affirmer que je n'ai pas peur. Mais le sentiment qui prédomine est celui de la gratitude. J'ai aimé et été aimé, on m'a tellement donné, et j'ai donné en retour. [...] Je suis reconnaissant d'avoir pu vivre en bonne santé pendant neuf ans, depuis que le premier diagnostic a été établi. »

 

Une biographie de l'auteur sera publiée ce printemps aux États-Unis, et Sacks a lui-même indiqué avoir terminé plusieurs livres.