En sortant du RER, la médiathèque Rimbaud d'Antony

Clément Solym - 17.10.2010

Edition - Bibliothèques - mediathèque - internet - antony


Pas près de perdre la tête, le poète des Illuminations : d'un côté, on s'échine à lui en donner une nouvelle avec une photo qui fait débat, de l'autre, on lui baptise une médiathèque à son nom...

L'agence d'architectes Dacbert-Cochet-Chapellier a en effet préparé un établissement qui ouvrira dans le quartier de Noyer Doré, à Antony, dans le cadre du programme de renouvellement urbain. Les Hauts-de-Seine seront donc équipés d'une nouvelle médiathèque de 720 m² qui devrait permettre la création de 45 emplois.


L'ouverture est prévue avant le 10 octobre prochain, alors qu'elle était originellement prévue pour septembre. L'établissement aura coûté 1,9 million €. « Depuis plus de quinze ans, le Conseil général des Hauts-de-Seine s’engage et agit politiquement et financièrement pour soutenir et aider les Communes à mener à bien leurs projets de rénovation urbaine : restructurer en profondeur les quartiers et favoriser leur développement social, culturel, sportif et économique, donner un nouveau cadre à leurs habitants afin de rendre plus agréable leur vie quotidienne. C’est dans ce cadre que s’inscrit le projet de rénovation urbaine du quartier du Noyer-Doré à Antony », explique le Conseil général des hauts de seine.

Une offre complète avec internet

Catherine Dupouey, directrice de la bibliothèque d'Antony et prochainement directrice et responsable du projet de la médiathèque estime que l'établissement permettra une présence plus forte de la culture dans la ville. « Elle s’inscrira bien évidemment dans le système qui existe déjà et qui permet aux Antoniens et Antoniennes d’emprunter et de rapporter les ouvrages indifféremment à la bibliothèque centrale ou au Bibliobus. C’est une solution très pratique est très appréciée par les habitants qui disposent ainsi d’un très grand choix d’ouvrages tout en étant accueillis dans des lieux conviviaux et à taille humaine.»

Dans l'offre proposée, journaux, livres, BD, CD et DVD. « L’accent sera également mis sur Internet, avec des programmes de formation à l’utilisation de ce formidable média. Plusieurs postes fonctionnant en réseau seront ouverts à tous les publics. »

Enfin, des activités pour tous les âges seront mises en place, avec L'Heure du conte ou des Cafés littéraires. Située à proximité du RER, la médiathèque disposera d'un toit végétal. Pour l'heure, si les horaires d'ouverture annoncés sont un peu ubuesques - pas une seule journée complète d'ouverture en continu, cela devrait évoluer avec le temps.