En trois ans, Barnes & Noble a perdu près d'un milliard de dollars

Antoine Oury - 25.02.2014

Edition - Librairies - Barnes & Noble - chaîne de librairie - résultats financiers


La lecture numérique, au sein de la chaîne de librairies Barnes & Noble, on y croit. Mais il n'est pas dit que la lecture numérique, en retour, soit en croissance chez Barnes & Noble... Entre 2011 et 2013, l'enseigne aurait ainsi cumulé des pertes atteignant le milliard de dollars, tandis que les dirigeants ont récemment revu l'organigramme de Nook Média, lié à la lecture numérique... Peut-être malgré eux.

 


Barnes & Noble - Carolina Place Mall - Pineville, NC

(Mike Kalasnik, CC BY-SA 2.0)

 

 

Contrairement à d'autres grandes sociétés, Barnes & Noble partage assez largement ses résultats, peut-être pour faire preuve de toute sa bonne volonté. Un retour sur les bilans financiers des trois dernières années, comme Good eReader a pu le faire, révèle toutefois que les pertes de la firme sont vertigineuses.

 

2011 : 209 millions $ de pertes, 2012 : 261 millions $, 2013 : 475 millions $... Les chiffres se succèdent et donnent le tournis. Quant à la filiale Nook Média, elle a perdu pas moins de 100 millions supplémentaires sur l'année 2013. Autant dire que la douloureuse est de taille, avoisinant pas loin du milliard de dollars de pertes.

 

Évidemment, le désamour pour les commerces de proximité y est pour quelque chose, tout comme la hausse des loyers ou des baisses sporadiques des ventes de livres. Mais la filiale numérique Nook Média est loin des résultats escomptés, et B&N revoit régulièrement ses offres, dernièrement avec le retrait du Nook Touch de son site Internet.

 

Les dirigeants ont également valsé, et Doug Carlson, ancien du marketing, a été nommé à la tête de l'équipe dédiée au numérique. On lui souhaite bien du courage...