La lecture, compagnon de détente pour les vacanciers européens

Clément Solym - 31.07.2015

Edition - Société - Europe livres - lecture vacances - agence voyages


Les goûts de lecture des Français reflètent assez bien les préoccupations des éditeurs : le monde se change en une machine où les best-sellers ressortent plus que les autres livres, dont la durée de vie se réduit, constamment. L’agence de voyages Opodo décidait l’an passé d’établir un portrait du lecteur français et de ses ouvrages favoris durant l’été. Et voici qu’elle récidive.

 

StoryTime Adventures

Chiaralily CC BY NC 2.0

 

 

Passer de Guillaume Musso et son Central Park en 2014 à Anna Gavalda, Des vies en mieux et Harlan Coben, Six ans déjà en 2015, voici qui démontre bien la tendance. Mais d’une année sur l’autre, les Français semblent avoir eu besoin d’un peu plus de tendresse. Alors que l’année passée, on voyait dans le top 5 des livres de l’été Adultère de Coelho ou Cinquante nuances, cette année, c’est le livre de Frédéric Saldmann, Prenez votre santé en main qui ressort. Plus consciencieux, les Français ?

 

Menée auprès de 3000 personnes interrogées en France, Italie, Allemagne et Royaume-Uni, l’étude indique de nouveau que les voyageurs préfèrent, à 75 %, le papier au numérique. Amusant, ils étaient 69 % l’année passée. 

 

Pour l’Européen moyen, la lecture reste un moyen de détente, estiment 43 % des répondants – et 45 % affirment que c’est à la plage qu’ils préfèrent lire. Cela dit, les Anglais préfèrent leur chambre d’hôtel, quand les Français apprécient l’avion ou le train. 

 

Ils seront 62 % à emporter un ou deux livres dans leur valise, mais 22 % des Français jurent qu’ils en avaleront 3 ou 4. Leur budget de lecture est compris entre 10 et 30 €, ce qui ne change pas de l’année passée – Allemands et Français sont 21 % à investir 30 à 50 €. Et 6 % des Italiens mettront plus de 50 €.

 

20 % des voyageurs privilégieront la librairie locale pour faire leurs emplettes. Une librairie qui recueille l’enthousiasme des Italiens et des Français, mais les Allemands sont les plus assidus : Français et Italiens n’hésitent pas forcément à acheter dans des centres commerciaux et des grands magasins. 

 

Et comment choisir ? L’éternelle question a forcément une réponse bien statistique : 24 % des Français passent par la presse papier, alors que 59 % des Européens, se fient en générale à la presse, qu’elle soit en ligne ou imprimée. 50 % des Italiens recherchent sur la toile. Mais les réseaux sociaux ? Eh bien, ils ne séduisent que 6 % des Européens. (via The Web Consulting)


Pour approfondir

Editeur :
Genre :
Total pages :
Traducteur :
ISBN :

Vacances dans le coma

de Frédéric Beigbeder

Frédéric Beigbeder Vacances dans le coma «Les Chiottes» : tel est le nom du night-club branché que l'on inaugure place de la Madeleine. Marc Marronnier, jeune chroniqueur mondain, s'y rend à l'invitation de son vieux copain Joss, le DJ le plus demandé de New York à Tokyo, virtuose du sampler digital. Top models de la veille ou du lendemain, visages liftés, stylistes à la page, décadents de tout poil se pressent sur la piste, entre dance music et pilules d'ecstasy. «Le fric permet la fête qui permet le sexe.» Marc , lui, sait bien qu'il ne pense qu'à l'amour. Il le rencontrera à l'aube avec le visage le plus inattendu... Chroniqueur à Elle et à Max, Frédéric Beigbeder connaît à fond les bars branchés et les fêtes du jet set, le noyau dur - cinq cents personnes - des nuits parisiennes. Il aime trop ce monde-là pour moraliser. Il le connaît trop pour n'être pas lucide. Chamfort et Balzac étaient de la même trempe. Mais comment donc peut-on être à la fois aussi détestable et aussi doué ? Jérôme Leroy, Le Quotidien de Paris.

J'achète ce livre grand format à

J'achète ce livre de poche 5.60 €