Enchères de 300.000 € pour 15 lettres de Lord Byron

Clément Solym - 30.10.2009

Edition - Economie - enchères - lettres - Lord


Que peut-on s'offrir avec 277.500 £ (308.000 et quelques euros de plus), si justement on les a en poche durant une vente aux enchères ? Un peu de papier griffonné par exemple et par le poète anglais Lord Byron, qui était parti finir ses jours en Grèce, parce qu'il était grand amateur d'Ouzo...

La maison anglaise Southeby's vient de conclure à ce titre une vente - non pas d'Ouzo, mais de lettres, 15 en tout, pour ce montant précisément, auxquelles s'ajoutaient d'autres écrits du poète.

On y apprend quelques détails de sa vie privée particulièrement troublée, et nombre de ces textes sont des inédits, jamais publiés. Le lot a été emporté par un enchérisseur anonyme, précise la maison.


Il pourra alors se régaler des souvenirs de Byron et Francis Hogson qui sont allés ensemble à l'université de Cambridge. Le poète raconte ainsi sa vie, ses opinions, son chien (sic) et ses amours plus ou moins heureuses... Dans un courrier envoyé depuis le Portugal, il se vante même d'avoir accru sa connaissance des obscénités du pays.

La vente a eu lieu mardi.