Le déménagement de la SFL repoussé à janvier 2016

Cécile Mazin - 10.07.2015

Edition - Librairies - SFL Fnac - grève débrayage - revendications salariales


La Société française du livre, filiale de Fnac, a obtenu de la direction quelques aménagements quant au déménagement prévu. À l’occasion d’une rencontre entre la délégation unique du personnel et la direction de la SFL, en compagnie d’Emmanuel Poepler, DRH Fnac, les salariés ont appris que le départ de Saint-Denis était repoussé à janvier 2016. Une vraie victoire, assurent les syndicats, mais modeste.

 

 

Entrepôt logistique Fnac

L'espace de travail promis à Wissous - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

« Enfin la direction se réveille, car l’enjeu même c’est la survie de la SFL, le traitement des petits éditeurs ainsi que la santé et les conditions de travail qui sont en jeu », nous explique un représentant syndical. Les salariés nous avaient en effet pointé que la période de septembre à octobre représentait un pic d’activité, et que « déménager durant l’été, pour s’installer à Wissous, à côté de l’entrepôt logistique de Fnac, serait une manière de continuer à détruire cette entreprise ».

 

« La direction a annoncé que le déménagement n’interviendrait qu’au cours de la deuxième semaine de janvier. Un courrier sera expédié aux salariés pour indiquer cet ajournement, mais se déroulera dans les mêmes conditions que celles présentées. » Autrement dit, des indemnités légales strictes, pour ceux qui n’accepteront pas de partir, une prime d’incitation d’un mois de salaire brut, etc.

 

Une petite victoire, donc, mais qui n’efface pas l’ardoise des revendications. « La direction FNAC reste inflexible sur le choix du site Wissous – alors que des sites en Seine-Saint-Denis existent – et sur les conditions d’accompagnement ce qui relègue alors les salarié(e) s de la SFL au rang de sous-traitant avec le minimum syndical », poursuit-on.

 

Contrairement à ce que nous indiquait Fnac, le déménagement était donc bien plus avancé qu’une simple phase de consultation et d’information.

 

Les syndicats CFTC et CGT estiment pour leur part que la direction, par ce comportement, cherche à s’échapper de ses engagements et fuir « la charte de Responsabilité Sociale de l’Entreprise, en conduisant les salariés vers des solutions radicales, poussés par le désespoir ». 

 

Une assemblée générale, réunie le 9 juillet a unanimement considéré que les gages présentés par la direction étaient « très insuffisants », et se montre décidée à poursuivre « la défense de nos droits ». Un prochain débrayage est prévu pour ce vendredi 10 juillet, afin de démontrer à la direction « notre détermination pour faire aboutir toutes nos revendications légitimes ». Ce dernier interviendra à 13h30. 

 

Une première grève-surprise avait été déclenchée la semaine passée, pour dénoncer les conditions mêmes du déménagement. « Une bonne partie des employés de Saint-Denis ne va pas suivre, belle économie réalisée : ils seront remplacés à Wissous par des intérimaires dont certains sont déjà présents à Saint-Denis dans cette perspective. »

 

En effet, le futur lieu de travail, situé non loin de Chilly-Mazarin ne présenterait aucun aménagement permettant aux employés de se rendre au boulot. « Aujourd’hui, aucune navette n’est affrétée pour amener à l’entrepôt. Entre l’usure des salariés, et ceux qui ne disposent pas de véhicule, on va se retrouver avec de nouveaux départs. Et comme l’entreprise compte moins de 50 salariés, il n’y aura pas de plan social. »

 

Et de conclure : « Les salariés Alizé-SFL en colères remercient tout le monde pour l’élan de solidarité et demandent le soutien et l’implication des pouvoirs publics pour faire respecter notre droit â la dignité et la reconnaissance renié par la Direction de la FNAC. » Les salariés ne comptent cependant pas en rester là : tout d’abord, un avocat sera prochainement engagé, pour assurer la défense de leurs droits. « Nous avons aussi acquis la solidarité du site de Rottembourg, et la direction ne s’attendait certainement pas à cela. »


Pour approfondir

Editeur :
Genre :
Total pages :
Traducteur :
ISBN :