Enquête ouverte sur le possible meurtre de Pablo Neruda

Clément Solym - 01.06.2011

Edition - Justice - plainte - communistes - chili


Pablo Neruda assassine, par les forces au pouvoir, quelques jours avant son départ pour le Mexique, et la fuite de la dictature nouvellement mise en place, par Augusto Pinochet... Ces révélations avaient fait frémir, bien que plusieurs sources aient tenté de réduire au silence l'homme dont elles venaient.

Manuel Araya, assistant du poète, a eu beau se faire traiter de chauffeur, dans une vaine tentative pour le décrédibiliser, il n'en a pas moins fait voler en éclat les certitudes du Chili. « Pablo Neruda disposait d'une grande influence dans le monde. Il voulait appeler les intellectuels et les présidents du monde à l'aider dans sa volonté de restaurer la démocratie dans le monde. » (notre actualitté)

Et du reste, une plainte vient d'être déposée Guillermo Teillier, secrétaire du parti communiste s'est rendu auprès du juge Mario Carroza, qui s'était déjà remis à enquêter sur la mort du président Salvador Allende. C'est que, dans les livres d'histoire, on apprend que Neruda est mort des conséquences d'un cancer de la prostate, le 23 septembre 1973.

Et le Nobel de littérature, hospitalisé dans une clinique de Santiago, y aurait été assassiné, avait affirmé Manuel Araya.

Déjà des éléments troublants

Enquête ouverte, donc, suite à la plainte du parti communiste, et qui visera à établir la vérité sur les révélations de ce dernier, lesquelles semblent déjà corroborée en partie, par le témoignage récent de l'ancien ambassadeur du Mexique au Chili.

Selon Gonzalo Martinez, la possibilité d'un meurtre politique ne serait pas du tout à écarter. Cité par l'AFP, il explique que Neruda et lui « avaient pu discuter tranquillement, se déplacer dans sa chambre, échanger des opinions politiques, évoquer les choses qu'il entendait emmener au Mexique ».

Et surtout que l'écrivain était en plutôt bonne santé, s'apprêtant d'ailleurs à décoller, en avion, pour le Mexique. De quoi éveiller les soupçons et inciter l'avocat du PC, Eduardo Contreras à estimer que « ces conjectures et témoignages obligent à déposer une plainte, d'un point de vue éthique, moral et juridique ».

Wait and see...



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.