Enseignante poignardée : l'État paiera 15.000 €, prix de l'abandon

Clément Solym - 09.12.2008

Edition - Société - enseignante - poignardée - Etat


Au lycée Louis-Blériot d'Étampes, Karen Montet-Toutain avait subi une grave agression au couteau, le 16 décembre 2005. Et bien que le tribunal n'ait reconnu que le préjudice moral, le jugement contre l'État a été clair, et ce, dès le 14 novembre. En effet, « la collectivité publique est tenue de protéger les fonctionnaires contre les menaces, violences, voies de fait, injures, diffamations ou outrages dont ils pourraient être victimes à l'occasion de leurs fonctions, et de réparer », fixait le tribunal.

Karen, peu avant ce subir ce coup de couteau, avait d'ailleurs averti une inspectrice pédagogique, avouant qu'elle ne se sentait « plus en sécurité ». Et pour cause, quelques jours après, elle était frappée dans l'établissement. Mais ce courrier était resté sans suite. C'est ainsi que le tribunal a condamné l'État, au titre de préjudice moral, à régler 15.000 € ; une décision dont le rectorat ne fera d'ailleurs pas appel, puisque la responsabilité de l'État est complètement dégagée.

D'ailleurs, dans un communiqué, le ministère indique que « Xavier Darcos souhaite que cette décision mette un terme à cette douloureuse affaire qui, au-delà de la personne même de Mme Montet-Toutain, a profondément marqué la communauté éducative ». Pourtant, un précédent rapport, émis par l'inspection du ministère, avait totalement levé la responsabilité hiérarchique dans cette affaire.

Si pour les syndicats, cette décision est satisfaisante. Pourtant, la somme ne manquera pas de rappeler les 30 deniers de Juda. Aujourd'hui, l'inflation fait grimper les prix : pour un abandon, on paye juste un peu plus cher. Car c'est bien ainsi que Karen a vécu la situation : son avocat, Me Koffi Senah l'expliquait : « Karen Montet-Toutain a eu le sentiment d'être complètement lâchée par l'Éducation nationale ».

L'affaire n'est d'ailleurs pas encore finie : l'élève, qui avait écopé de 13 ans de réclusion a fait appel et l'on ne saura la fin de ce procès que le 20 janvier prochain...