Enseignants-chercheurs : La réforme loin de faire l'unanimité

Clément Solym - 26.03.2009

Edition - Société - réforme - enseignant - chercheur


Mardi dernier les syndicats étaient invités par Valérie Pécresse à participer au CTPU (comité technique paritaire des personnels de statut universitaire) afin de préciser les derniers points des décrets de réforme du statut d'enseignant-chercheur.

L'AFP rapporte que la ministre de l'Enseignement supérieur a déclaré « Nous avons abouti, je crois, à un texte équilibré qui donne toutes les assurances aux universitaires » affirmant que « Cette nuit, nous avons encore apporté des précisions de nature à rassurer : rappel de la double mission des enseignants-chercheurs, enseignement et recherche [...], paiement des heures complémentaires au-delà du service de référence, congé pour recherche et conversion thématique accordés par le CNU [Conseil national des universités], possibilité offerte à chaque enseignant-chercheur d'être rattaché à une unité de recherche, y compris ailleurs que dans son établissement ».

Pourtant le décret est encore loin de faire l'unanimité parmi les syndicats. Snesup-FSU et FO ont même quitté la table des négociations avant l'heure. Le premier invite même « à intensifier les mobilisations de la communauté universitaire pour l'abandon du décret ». AutonomeSUP de son côté est plutôt satisfait et estime qu'il faut lever le blocage des universités qui n'a « plus lieu d'être ».