Enseigner en classe le plaisir de lire aux jeunes enfants...

Clément Solym - 14.05.2009

Edition - Société - plaisir - lecture - enfants


L'Angleterre est très préoccupée : les jeunes du primaire n'aiment pas lire. Pire, le plaisir de la lecture disparaît ! Et l'UKLA, une organisation caritative à but non lucratif qui cherche la promotion de la lecture dans le pays se montre particulièrement concernée par le rapport que Jim Rose a récemment publié.

La présidente de l'organisme, Teresa Cremin, en réponse à cette étude a ainsi témoigné sa déception devant cette situation. Le rapport de Rose présent la narration et la littérature comme des éléments essentiels dont la tradition doit être maintenue avec force dans l'enseignement, avec un lien direct dans l'apprentissage de la lecture et de l'écriture.

Alors bien sûr, elle est déçue, Teresa, de se rendre compte que dans l'enseignement donné aux enfants, la parole et l'écoute prennent une plus grande place, au même titre que l'on se consacre plus encore à l'alphabétisation et à l'acquisition de compétences, mais elle n'en reste pas moins soucieuse de l'avenir du livre si le plaisir s'évanouit.

Comment motiver en classe un élève et le stimuler dans la découverte de la lecture - voilà qui préoccupe son organisation. Parvenir, dès le plus jeune âge à sensibiliser aux joies de la lecture représente l'une des gageures de ce rapport. On y note également que des efforts sont encore et toujours à faire pour perfectionner la compréhension globale de l'enfant.

L'acquisition des connaissances fondamentales, littératie, numératie et TIC doit devenir prioritaire, rajoute le rapport Rose.