Entre le raton laveur et la salamandre, le Tennessee veut une Bible

Cécile Mazin - 03.04.2015

Edition - International - Etat Tennessee - livre officiel - Bible citoyens


Bien. Demain, samedi 4 avril, les fêtes de Pâques qui approchent : il fallait s'attendre à ce que les États-Unis nous pondent une belle idée saugrenue de derrière les fagots. C'est ainsi qu'après la Louisiane, qui a finalement renoncé, et le Mississippi, voici que le Tennessee envisage de faire de la Bible le livre officiel de l'État. 

 

 

 

 

Un groupe de politiciens manifestement bien lunés cherche donc à faire adopter la Bible. Un projet de loi permettrait de rendre justice à l'impact économique et historique du livre dans le territoire. Jerry Sexton, républicain, porte haut et loin cette idée, insistant sur le fait que de nombreux foyers du Tennessee disposent d'un exemplaire chez eux. 

 

Un premier vote a eu lieu cette semaine, et, manifestement, les parlementaires ne sont pas farouchement opposés à l'idée. Le président du sous-comité qui a examiné le projet de loi invoque tout de même l'avis du procureur général Herbert Slatery. Selon lui, il pourrait y avoir un problème de constitutionnalité avec l'idée d'une Bible en livre officiel. 

 

Dans l'opposition, on décrie l'idée : l'État dispose déjà de plusieurs symboles forts le caractérisant, comme le raton laveur, la salamandre, la noix et le poisson. Pour certains, faire des Saintes Écritures un vulgaire livre d'histoire, politiquement plus ou moins correct et parfois historiquement douteux ne serait pas du meilleur goût. 

 

Qu'en pense le raton laveur ?