medias

Entre présidentielles et Internet, l'industrie américaine du livre sur les nerfs

Clément Solym - 08.10.2008

Edition - Société - présidentielles - Internet - industrie


Une étude rendue publique dresse un état de l'industrie américaine du livre, considérée comme « économiquement nerveuse, perdurant dans son amour des livres et l'espoir d'un changement ». Publishing Trends fait en effet paraître sa seconde évaluation du marché, réalisée avec la participation de 380 professionnels de la profession.

L'angoisse de 'L'acheter moins pour lire moins'

Pour 36 % d'entre eux, la principale menace actuelle est que les gens achètent moins de livres. « J'ai l'impression que les livres sont une marchandise en train de mourir. J'aimerais que les gens lisent plus », affirme une personne sondée. À leur grand désespoir, ils ne parviennent jamais à rattraper leurs retards de lectures et l'idiome « Tant de choses à lire » est tout à la fois une bénédiction et une malédiction.

Incertitude professionnelle due aux présidentielles

Inquiétude plus profonde que par le passé, 81,5 % des acteurs estiment que le secteur préserve moins les emplois qu'il y a un an seulement et nombre d'entre eux ont vu leurs entreprises instaurer des mesures drastiques de réduction des coûts, de gel des embauches, et autres diminutions des primes.

De plus, à la question où serez-vous dans cinq ans, 26 % considèrent que leur place au sein de l'édition sera grandement conditionnée par les résultats de l'élection présidentielle.

Internet : mon meilleur ennemi

D'autre part, 13,8 % estiment que la plus grande menace reste celle qui se passe en ligne et pourtant, c'est bien sur la Toile que l'avenir se joue. Internet connaîtrait manifestement un regain d'intérêt et surtout permettrait des retours largement plus importants.

En effet, pour 48 % des personnes Internet sert de média principal, pour la promotion des livres, contre 24 % pour les revues spécialisées. De fait, 54 % d'entre eux lisent des sites internet et des blogs sur les livres régulièrement, soit 31 % de plus que l'an passé. Enfin, 11 % d'entre eux sont blogueurs.

Et les lecteurs de livres électroniques ? 70,7 % n'en ont jamais lu, et parmi ceux qui connaissent cette technologie, le Reader l'emportera de loin sur le Kindle estiment-ils. Et au cas où cela aurait son importance, 86 % des sondés voteront Obama...



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.