Epargner aux éditions Grenouille le destin de la maison Mic-Mac

Nicolas Gary - 08.01.2014

Edition - Les maisons - Groupe HCH Activités - Guillaume Widmann - Editions Grenouille


Les Editions [MiC-MaC] n'ont pas laissé un glorieux souvenir aux auteurs/es et illustrateurs/trices qui auront collaboré avec cette maison. La Charte avait recueilli les témoignages d'une vingtaine d'entre eux - un tiers de ceux présents dans le catalogue - faisant état de manquements « aux usages de la profession et au respect du droit des auteurs ». Derrière cette maison, il y avait Guillaume Widmann, jeune éditeur. 

 

 


 

 

L'éditeur avait laissé des dettes, des impayés, puis le fonds avait été vendu à DG Diffusion et l'éditeur se lançait dans une nouvelle aventure éditoriale au sein du groupe HCH Activités (comptant notamment les éditions Artemis), avec la création des éditions Grenouille. Sauf qu'après 18 mois de collaboration, le président du groupe, Hervé Chaumeton, a décidé de mettre fin au contrat qui le liait au directeur de collection. 

 

Retards de production, un « caractère ingérable et son incapacité à se remettre en question » ont pénalisé « systématiquement tout projet éditorial », déplore-t-il dans un courrier adressé à notre rédaction. « C'est parce que nous ne souhaitons pas que Monsieur Widmann conduise les éditions Grenouille vers un destin similaire à celui de sa propre maison d'édition Mic-Mac que nous avons dû nous en séparer au plus vite », rapportent Les Histoires Sans Fin.

 

Une "collaboration très difficile"

 

Joint par téléphone, Hervé Chaumeton nous parle d'une « collaboration très difficile » et de dépenses d'argent très importantes. « Guillaume Widmann est un créatif », reconnaît le président du groupe, mais en tant que directeur de collection, et auteur chez Grenouille, les problèmes se sont répétés. « Les fichiers de PAO qu'il nous faisait parvenir étaient catastrophiques, nous avons passé des heures de correction, ce qui entraînait des retards dans la production, et donc des retards en office et pour les mises en vente. »

 

Mais surtout, Hervé Chaumeton est tombé de sa chaise en découvrant « un mailing diffamatoire envoyé à tous nos auteurs et illustrateurs ». ActuaLitté a pu prendre connaissance du document dans lequel le directeur de collection annonce son départ « avec une immense joie et un soulagement intense ». Bien entendu, Hervé Chaumeton n'a été alerté de ce courriel que par l'un des auteurs. « Je laisse le bateau dériver [...] Bon courage à tous ! N'oubliez pas vos gilets de sauvetage », écrit Widmann. 

 

Mais la réalité est légèrement différente. « Il aurait dû avoir la correction de ne pas envoyer cet email. Il n'est pas parti. Il a été licencié ; le contrat a été rompu par des avocats. Jamais il n'a accepté de se remettre en question : il avait toujours raison, en dépit des constats que nous faisions. Je ne connaissais rien à la jeunesse et je lui ai fait confiance... »

 

Et de conclure : « Je ne souhaite à aucun éditeur de faire l'expérience d'une collaboration avec ce monsieur. » Désormais, les Éditions Grenouille seront confiées à Lucie Pouget, qui a travaillé chez Hachette Jeunesse et Fleurus. Elle « saura parfaitement poursuivre le développement des éditions Grenouille et faire oublier à nos auteurs et illustrateurs les déconvenues occasionnées par l'incompétence de Guillaume Widmann. » La maison se dirigera vers des livres plus interactifs et diminuera la production d'albums, « un commerce qui est très compliqué. » 

 

Nous ne sommes pas parvenus à joindre Guillaume Widmann.