#EpicFail : Leonardo DiCaprio pour jouer le poète persan Rûmî

Antoine Oury - 08.06.2016

Edition - Société - Rumi poète musulman - Leonardo DiCaprio Rumi - Rumi biopic


Ah, Hollywood et la diversité... Malgré les discours et actions concrètes venus de l'intérieur comme l'initiative #OscarSoWhite de Spike Lee, l'industrie américaine du cinéma semble ne pas apprendre de ses erreurs. L'annonce d'un biopic consacré au poète du XIIIe siècle Djalâl ad-Dîn Rûmî avait de quoi surprendre, d'autant plus que le scénariste de ce long-métrage assurait « vouloir casser les stéréotypes sur les musulmans ». Sauf qu'il aimerait beaucoup que l'interprète de ce poète persan soit... Leonardo DiCaprio.

 

Konya, 1995

Portrait de Rûmî, poète persan et créateur de l'ordre des « derviches tourneurs »

 

 

Le scénariste David Franzoni a été chargé de rédiger la trame de ce biopic consacré à Djalâl ad-Dîn Rûmî : « Il ressemble à Shakespeare », explique celui qui avait signé le blockbuster de l'année 2000, Gladiator. « C'est quelqu'un d'un talent incommensurable, qui a marqué sa société et ses contemporains, et qui nous parle encore aujourd'hui. » 

 

Le scénariste et le producteur Stephen Joel Brown sont en pleine recherche de coproducteurs, et espèrent commencer le tournage de leur biopic l'année prochaine. Ils se sont ainsi rendus au mausolée de Konya, en Turquie, où est enseveli le mystique, afin, notamment, de rencontrer des experts de Rûmî.

 

« Nous faisons ce film aujourd'hui pour de nombreuses raisons : c'est un monde auquel nous devons nous adresser, Rûmî est très populaire aux États-Unis. Je pense que cela lui donnera un visage et une histoire », estime le scénariste.

 

Jusqu'ici, tout va bien, d'autant plus que l'histoire s'annonce palpitante : né dans l'actuel Afghanistan en 1207, il fuit en Asie centrale avec sa famille pour échapper aux Mongols, avant de passer par l'Iran, puis l'Arménie, et enfin la Turquie. Sa rencontre avec le derviche Shams ed Dîn Tabrîzî en 1244 sera décisive dans son parcours spirituel, si bien que Rûmî lui consacre plus tard des Odes mystiques.

 

Lorsque Shams disparaît en 1247, Rûmî est inconsolable, mais il transforme cette peine en une réflexion liturgique. Il fera rédiger sous sa dictée, quelques années plus tard, le fameux Masnavi-I Ma'navi, transcrit aussi Masnawī, Mathnawi ou Mesnevi, un recueil d'histoires décrivant la recherche de Dieu par l'homme. Une œuvre si importante qu'elle a donné naissance à un style poétique, la poésie masnavi. Sans oublier la création de l'ordre des « derviches tourneurs » ou mevlevis, une des principales confréries soufies, par Rûmî lui-même.

 

Rûmî reste également l'un des poètes les plus populaires aux États-Unis, ce qui n'est pas pour déplaire au producteur de ce biopic à venir. A priori, ce film devrait se centrer sur la rencontre et la relation entre Rûmî et Shams, et le scénariste et le producteur pensent à... Leonardo DiCaprio et Robert Downey Jr pour les rôles respectifs. « C'est le genre de casting que nous envisageons », confirme même Stephen Joel Brown.

 

Évidemment, le casting proposé par le duo a choqué : pourquoi choisir des acteurs blancs lorsque l'on veut évoquer une figure historique du Moyen-Orient ? Sur les réseaux sociaux, le hashtag RumiWasntWhite permet de se rendre compte du choc provoqué par ces propositions... En espérant que le film ne tombe pas à l'eau à cause de ce casting pour le moins fantaisiste.

 

via The Guardian, Wikipedia


Pour approfondir

Editeur :
Genre : [iran - turquie...
Total pages :
Traducteur :
ISBN :

Le Livre du Dedans.

de Rumi (Djalâl Ad-Dîn). (Auteur)

J'achète ce livre grand format à 26 €