Érotisme sur la toile : l'ebook d'une auteure inconnue devenu best-seller

Clément Solym - 12.03.2012

Edition - Société - Fifty Grades of Grey - E.L. James - Amanda Haywards


Jackpot pour Amanda Hayward, encore un peu déboussolée par la situation, qui a vu le roman érotique que sa petite maison d'édition publie, Fifty Shades of Grey  d'un auteur méconnu, E.L. James, devenir un best-seller en quelques semaines seulement.

 

Cette success-story commença il y a un an, quand Amanda et son mari décidèrent de créer une maison d'édition, The Writer's Coffee Shop, et de publier gratuitement des romans d'amateurs. Au début, Fifty Shades of Grey était publié, chapitre après chapitre sur le site de la maison d'édition. 

 

 

Son succès auprès des lecteurs était tel que l'ebook est sorti en mai 2011, et que ces derniers mois, près de 250.000 titres ont été vendus. Propulsé par la toile, le roman a atteint le top de la liste des best-sellers du New York Times, catégorie «  ebook fiction », et vient d'être vendu à Random House pour 1 million de $.

 

Internet, au départ de tout

 

Et ce succès n'aurait pu être possible sans Internet. Discrétion assurée, il est bien entendu bien plus facile de télécharger de la littérature érotique, voire plus, et de le lire en toute tranquillité (et sans fausse couverture) sur ordi, tablette ou smartphone. Par ailleurs, la maison d'édition ne possède même pas de bureaux et leur adresse n'est en réalité qu'une boîte aux lettres à Hornsby en Australie.

 

Le roman a vite fait de devenir célèbre dans d'autres pays anglophones, en Grande-Bretagne et aux États-Unis. Et les médias s'enflamment depuis que le New York Times y a consacré un article :

« Fifty Shades of Grey, un roman érotique écrit par un auteur mystérieux qui a été décrit comme du « porno pour mère » et un Twilight pour adultes, a électrifié les femmes de tout le pays, qui ont répandu les paroles comme du gospel sur leurs pages Facebook, à la sortie des classes ou au cours de spinning », écrit Julie Bosman.

 

Il est le premier tome d'une trilogie. Le deuxième tome, Fifty Shades Darker a été publié en septembre et le dernier tome Fifty Shades Freed en janvier. Il raconte l'histoire d'amour passionnée d'une jeune étudiante timide, Anastasia Steele, et d'un entrepreneur à la carrière fulgurante, Christian Grey. Et les imprimés commencent à fleurir dans les librairies et une adaptation cinématographique est déjà en projet (notre actualitté).  

 

Un genre à lui tout seul

 

L'auteure britannique E.L. James, encore inconnue avant le succès de cet ouvrage, a décidé de laisser tomber son job à la télévision en janvier et se consacrer pleinement à l'écriture. Elle est à présent devenue le nouveau sujet de discussion des cercles littéraires, qui lui attribuent la création d'un nouveau genre : « érotisme graphique au suspense haletant ». Et pourtant, il n'aura pas fallu compter sur les meilleures ventes ebook d'Amazon, dont le livre est volontaire exclu, du fait de son approche érotique.

 

« Nous affirmons que ce livre n'appartient pas à un genre » a déclaré au New York Times Anne Messitte, éditeur chez Vintage Anchor, « Les gens qui lisent ce livre ne sont pas seulement des personnes qui aiment le romantisme, c'est bien plus que ça ».

 

Phénomène marketing, les ventes de cravates grises, un objet essentiel dans l'intrigue du roman, sont en constante augmentation aux États-Unis, rapporte ABC. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.