medias

Espagne : il sème des extraits littéraires sur les murs de toute une ville

Nicolas Gary - 14.08.2018

Edition - International - citations auteurs Espagne - Colmenar citations auteurs - écrivains murs ville


Colmenar del Arroyo se situe à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de Madrid. Les quelque 1700 habitants ont vu, voilà quelques années, leurs murs blancs se couvrir de citations, à l’initiative de Luis Santos. Des fragments littéraires, dans toute la ville…



 

 

Le projet avait pris forme à Monterrey (au Mexique, non loin de la frontière avec les États-Unis, sur la côte est) : il s’agissait de repeindre les murs de la ville avec des morceaux de littérature. Une approche qui découle du mouvement Acción Poética, que le Mexicain Armando Alanís avait fondé dans les années 90. 

 

La seule règle, ou peu s’en faut : aucun message ni slogan politique ni religieux, et uniquement des citations inspirantes. Des phrases positives en somme. Et l’idée a pris de l’ampleur, entraînant, par la dynamique des réseaux sociaux, un déploiement partout sur la planète.

 

Le livre de la vie : une gigantesque fresque
sur l’innocence de l’enfance

 

En 2013, Luis Santos s’est ainsi présenté à la mairie de la ville de Colmenar del Arroyo, pour proposer ce projet : il fut étonnamment simple de trouver des habitants disposés à céder partie de leur façade, pour accueillir ces extraits. Sans même se douter que cette approche artistique deviendrait un véritable centre d’attraction touristique. 

 

Luis Santos a choisi lui-même les 20 phrases qui seraient alors reproduites, mais il ne put mener à bien tout son projet : il mourut l’année suivante. 



Luis Santos
 

 

Les membres d’Acción Poética de Colmenar se sont alors mobilisés pour finir le boulot : on compte aujourd’hui plus d’une centaine de phrases réparties dans la ville, qui organise désormais un festival de poésie — la quatrième édition s’est tenue en juin dernier. 

 

Elle écrit des poèmes sur 86 feuilles mortes,
éparpillées dans New York

 

Et les choix de phrases s’effectuent démocratiquement, avec la mobilisation des habitants — tant ceux qui accueillent ces mots que ceux qui les reproduiront.

 

Ensuite, explique-t-on, c’est la gastronomie locale qui fait le reste : prolongement du rêve porté par Luis Santos, la ville fait la part belle à la littérature, à la poésie. Et ce faisant, ouvre ses portes à des touristes passionnés.


<

>

 

 

 

via El pais




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.