Espagne : l'industrie du livre attend une excellente année 2015

Clément Solym - 05.01.2016

Edition - Economie - Espagne industrie - livre croissance - ventes éditeurs


Les ventes de livres en Espagne ont manifestement renoué avec de bons résultats, affirme la Federación de Gremios de Editores de España. Au cours de l’année 2015, une croissance de 2 % est enregistrée, en regard de 2014, annonce-t-on. Et le livre numérique n’est pas en reste : il représente désormais 5 % des ventes. 

 

Espana - Frankfurt Buchmesse 2015

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

En juin dernier, les premiers résultats laissaient croire que l’industrie du livre relevait enfin la tête, après cinq années de baisse. Sur l’année 2014, la croissance était de 0,6 %, soit la démonstration d’un petit renouveau – de 2,195 milliards €. 

 

Avec la période de Noël, dont les résultats n’ont pas encore été totalement comptabilisés, les ventes de livres ont clairement été meilleures sur l’année 2015. Cependant, la prévision est bien de 2 % de croissance – soit un montant de 2,238 milliards €. 

 

Jusqu’au mois de novembre, on comptait 68.246 livres, dont 26 % étaient proposés en format numérique – 17.987 titres. Un chiffre similaire à celui de l’année passée, assure un porte-parole de la FGEE. On comptabilisait alors 69.702 exemplaires, en légère baisse par rapport à 2013. Pour 2015, on devrait toutefois dépasser les 70.000 exemplaires. 

 

« La résilience du livre est très importante, bien que les libraires disent que la vente s’est saisonnalisée et que les achats se font à des moments spécifiques », poursuit l’Association. Une allusion notamment à la Sant Jordi ou la Journée du livre. 

 

Et l’un des secteurs les plus porteurs, c’est internet. On comprend mieux l’estimation de la présidente de l’Association, Rosalina Diaz, qui attribue à l’ebook 5 % de parts de marché. 

 

Les perspectives sont de toute manière encourageantes sur ce segment – en dépit de la TVA très forte de 21 % et des craintes réitérées concernant le piratage. Pourtant, avec une croissance de 37,1 % en 2014, soit 110 millions €, le pourcentage était déjà de 5 %. 

 

Du côté de la librairie, la Conferencia Española de Gremios y Asociaciones de Libreros a indiqué que le secteur était également dans le vert. Pour la première fois, depuis sept ans, le nombre de librairies augmentait dans le pays, avec 3895 établissements, soit 245 de plus que l’année passée. 

 

A contrario, quoiqu’aucune donnée ne soit communiquée, les ventes d’ebooks ne servent pas vraiment à la librairie : Amazon et Apple dominent toujours les ventes dans le pays. (via El Espagnol)

 

Dans tous les cas, l’ensemble du secteur se félicite de la bonne marche de 2015. La progression affichée est réconfortante pour chacun, mais ne doit pas cacher que l’activité a été très fortement secouée au cours des dix dernières années. Les 0,6 % de 2014 masquent mal les pertes de 30 à 40 % affichées dans certains secteurs.

 

Les données fournies par la Fédération des éditeurs européens montraient, pour l’année 2014, que l’Espagne comptait parmi les cinq pays avec le plus important chiffre d’affaires.

 

Allemagne, Royaume-Uni, France, puis Espagne et Italie occupaient la tête d’affiche. La valeur totale du marché européen du livre, quant à elle, est estimée entre 36 et 38 milliards €. 545.000 nouveaux titres ont été publiés en 2014, mais il ne s’agit que d’une estimation, souligne la Fédération des Éditeurs Européens. Celle-ci refléterait ainsi une baisse 2,5 % de la production de titres inédits, par rapport à 2013 et ses 560.000 ouvrages publiés pour la première fois.