Espagne : la lecture, un allié pour surmonter le confinement

Camille Cado - 29.07.2020

Edition - International - lecture espagne confinement - covid edition espagne - ventes livres espagne


Ce 21 juillet 2020, l’Association des éditeurs espagnols a publié une étude consacrée aux habitudes de lecture et aux pratiques des consommateurs pendant le confinement. D’après les données recueillies, le livre a connu une véritable embellie durant ces dernières semaines à domicile, permettant à la population de se divertir et de s’évader.
 


Publié par l’Association des éditeurs espagnols (la Federación de Gremios de Editores de España), le rapport intitulé « El papel del libro y de la lectura durante el periodo de confinamiento pro Covid-19 en España » dresse le panorama de la consommation de lecture pendant la période de confinement.  

Globalement, le pays a connu une hausse du nombre de lecteurs pendant cette période : 57 % des Espagnols ont lu au mois une fois par semaine, contre 50 % avant le confinement. Les femmes ont été de plus grandes lectrices que les hommes : 66 % d’entre elles ont affirmé avoir ouvert au moins un ouvrage par semaine, soit 10 % de plus qu’avant la période, contre 48 % chez les hommes (+4 %). 

En moyenne, les Espagnols ont lu 3,9 livres pendant le confinement. Le temps de lecture hebdomadaire, lui, est passé de 90 minutes, à 8 h et 20 minutes. 97 % des interrogés ont affirmé avoir ouvert un livre pour se divertir et se déconnecter, 93 % pour se relaxer, et 90 % pour décompresser. 
 

Même pendant le confinement, le livre imprimé fait de la résistance

 

70 % du panel assure avoir pioché dans leur bibliothèque personnelle pendant la période de confinement et 26 % déclarent avoir acheté de nouveaux livres. Les librairies physiques étant fermées, 72 % d’entre eux ont fait leurs emplettes sur Internet, soit une augmentation de 40 % par rapport aux données qui précédent le confinement. Pour les commandes en ligne, Amazon.es a été la plateforme la plus sollicitée, à 47 %, suivi de Casa del libro online, à 10 %.



Les lecteurs ont surtout jeté leur dévolu sur les ouvrages de Carlos Ruiz Zafón, Javier Castillo, Stephen King, Ken Follett ou encore Dolores Redondo.

Si dans de nombreux pays, cette période de confinement a été propice à la lecture en format numérique, les Espagnols ont confirmé leur préférence pour le livre imprimé. 38 % des répondants ont en effet déclaré avoir lu un ebook, contre 83 % qui ont jeté leur dévolu sur des ouvrages en version papier. A noter toutefois, les lecteurs numériques ont préféré utiliser des liseuses plutôt que de lire sur écran d’ordinateur. 

 

Les jeunes lecteurs cloîtrés et les livres

 

Chez les jeunes lecteurs, 70 % des enfants de moins de 14 ans ont affirmé que la lecture les avait aidés à faire face au confinement. 77 % des lecteurs âgés de 7 à 13 ans ont expliqué que le livre était un moyen de se distraire, de se déconnecter des écrans ou d’échapper à cette situation difficile. 

Rappelons que le gouvernement espagnol s’est montré parmi les plus exigeants en matière de confinement, imposant des règles plus sévères qu’ailleurs. Les sorties n’étaient en effet autorisées que pour des achats de denrées alimentaires, des produits médicaux ou pour le travail. La possibilité de sortir son chien n’a d’ailleurs pas manqué de faire réagir… Les enfants avaient été contraints de rester à la maison, sans avoir même le droit de sortir dans la rue pour jouer – contrairement à l'heure de sport généreusement accordée en France, par exemple.  


 

EDITION : les Français ont lu 2,5 livres
durant le confinement


Les livres ont également été très utilisées par les parents, contraints à assurer les cours à domicile. 57 % d’entre eux ont déclaré que les livres scolaires ont rendu leur enseignement « plus satisfaisant, plus simple et de qualité ».

L’étude a été réalisée par Conecta Research & Consulting avec le soutien financier du Centre espagnol des droits de reproduction (CEDRO). Il est possible de la retrouver à cette adresse, en espagnol.
 


Photographie : pixabay license




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.