Espagne : Le numérique est un défi pour les éditeurs

Clément Solym - 28.09.2012

Edition - International - barcelonne - numérique - javier cortes


La Foire Internationale du Livre qui se tiendra cette année à Barcelone, du 3 au 5 octobre, sera à nouveau pour l'Espagne, et les pays invités, l'occasion de discuter des nouveaux défis qui régissent le secteur de l'édition. Ainsi, édition numérique et situation économique actuelle seront abordées sur ce salon qui, pour la première fois, exige une entrée de 30 euros, rapporte La Razon.

 

 

 

Cette année, ce sont environ 30 exposants, en plus des stands, qui analyseront le monde numérique dans l'industrie du livre : nouvelles opportunités commerciales, tendances, technologies et services révolutionnant l'activité éditoriale. Et, avec le Paraguay comme invité d'honneur, la Foire veut mettre aussi l'accent sur le potentiel des marchés étrangers du livre en langue espagnol.

 

Mais, « plus que le secteur éditorial, ce qui se transforme ce sont les habitudes culturelles », déclare Javier Cortès, président de la Fédération et du comité organisateur du Salon. Plus que l'accès au contenu, Javier Cortes veut privilégier les nouveaux enjeux de la lecture et les questions liées à la propriété intellectuelle, adaptée aux nouvelles habitudes culturelles.

 

Le monde numérique, pour Cortés, « n'est pas un problème pour les éditeurs, c'est un défi ». Celui de dépasser la peur du changement, de réinventer de nouveaux modèles, de concilier deux technologies (imprimé et numérique) qui n'ont pas, a priori, à s'annihiler l'une l'autre pour exister. Le cœur du métier étant la défense et la promotion du livre, avec l'arrivée d'une telle technologie, c'est l'occasion pour les éditeurs de parfaire encore plus leur profession, même si elle doit se réorienter.

 

De plus, en Espagne, en 2011, comme la marque d'un bon augure, le nombre de titres numériques publiés a augmenté de 243 % par rapport à 2010, de même que les ventes d'ebooks, de tablettes et de smartphones.