Espagne : rupture entre Editores de Tebeos et Shueisha

Clément Solym - 24.09.2012

Edition - International - Editores de Tebeos - Shueisha - Edition


L'éditeur Joan Navarro, qui avait racheté fin 2011 la filiale espagnole de Glénat dont il avait été créateur, perd un important partenaire sur le secteur du manga. L'éditeur japonais Shueishan a unilatéralement décidé de ne plus renouveler l'accord-cadre qui le liait jusqu'à présent à la maison d'édition catalane. Dans le cadre de ce partenariat, les deux parties ont pourtant publié de grands succès commerciaux, parmi lesquels Dragon Ball et Naruto.

 

 

 

Cette décision intervient tandis que dés 2013 le nom de Glénat devait être remplacé sur les couvertures par celui de Editores de Tebeos (EDT). À dater du 30 novembre prochain, les nouveaux titres de Shueishan ne paraîtront plus sous le label de la maison catalane, et le stock excédentaire du catalogue sera condamné à la destruction le 30 mai 2013. Ainsi sont concernés des mangas comme : Dragon Ball, Naruto, Death Note, Bleach, Gantz, Chocomini.

 

Cette rupture ne s'explique pas par le démérite de Joan Navarro. Celui-ci a, depuis 1999 et la publication à succès de Kenshin le vagabond, premier manga publié en Espagne dans le sens de lecture japonais, l'éditeur a publié 695 titres de la maison Shueisha (573 en castillan et 122 en catalan). Ce qui représente un total de plus de 4 millions d'exemplaires écoulés sur le territoire espagnol.

 

 

Kanshin, à retrouver dans notre librairie

 

 

Joan Navarro est touché par ce « divorce » intervenant après 14 ans de collaboration étroite. Même si l'activité d'EDT dépasse le seul cadre du manga, il encaisse la nouvelle comme un véritable coup dur. L'éditeur néanmoins remercie Shueishan et souhaite bonne chance à ses successeurs qui n'ont pas encore été dévoilés par la maison japonaise.