Essor de la lecture numérique aux USA : les bibliothèques savaient

Clément Solym - 06.04.2012

Edition - Bibliothèques - livre numérique - consommation - lecture


Une grande étude menée par Pew Research a montré que la lecture numérique avait de plus en plus d'aficionados aux États-Unis. Désormais, on compte en effet un Américain sur cinq qui a pratiqué le livre numérique, durant le mois de février. Des chiffres qui augmentent sans cesse...

 

Cependant, l'étude montrait encore que la consommation d'ebooks se faisait toujours plus sur ordinateur que lecteur ebook ou encore smartphone. Ainsi, 42 % ont lu sur ordinateur, 41 % sur un lecteur comme le Kindle ou le Nook, 29 % sur téléphone portable et 23 % sur tablette. (voir notre actualitté

 

À ce titre, l'Association des Bibliothèques américaines s'est décidée à commenter l'étude, pour évoquer justement « la montée de la lecture numérique ». Notant que parmi les premières conclusions, 78 % des adultes américains ont lu un livre l'année passée, et que 14 % en ont emprunté un dans une bibliothèque, le président de l'ALA, Molly Raphaël tient à rappeler toute l'importance des établissements dans ce secteur. 

 

 

 

Selon lui, « les bibliothécaires seront parmi les lecteurs les plus voraces dans cette importante étude. Une grande partie du rapport confirme les tendances dont nous avons été témoins : quatre fois plus de personnes déclarent lire des livres numériques dans une journée, en regard de ce que l'on constatait deux ans auparavant. Et le nombre de personnes qui dispose d'un lecteur ebook ou d'une tablette a presque doublé entre la mi-décembre 2011 et janvier 2012 ».

 

Et le président de l'ALA d'aligner une série de chiffres démontrant l'essor de la lecture numérique dans les établissements américains, comme en Géorgie, l'augmentation des usages de 31 % entre novembre et décembre 2011. De même, « plus de deux tiers des bibliothèques publiques offrent un accès à des livres numériques, une hausse de 12 % », en regard du taux de pénétration d'il y a deux ans. S'il y a encore plusieurs efforts à faire pour assurer des accès plus simples et des tarifs moins élevés pour les achats, les bibliothèques sont sur la bonne voie. 

 

Cependant, l'ALA note un fait particulièrement inquiétant. Une sorte de fossé est en train de se creuser entre usagers. Si l'on mesure le niveau de scolarisation, on découvre que 34 % des gens qui ont lu un ebook avait un niveau universitaire contre 19 % en lycée, ou niveau inférieur. De même, on note que 22 % des adultes n'avait pas lu d'ouvrage au cours de l'année passée, ou n'ont pas répondu à cette question. Ce qui est supérieur au nombre de personnes ayant lu un livre numérique. 

 

Des chiffres alarmants, puisqu'ils sont en constante augmentation. 

 

C'est donc en attendant avec impatience la prochaine étude que le président de l'ALA souhaite une longue vie à cette lecture numérique, en espérant qu'elle se démocratise plus encore pour l'avenir. (voir le communiqué)