Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

État des lieux de la librairie indépendante dans la région Midi-Pyrénées

Cécile Mazin - 22.02.2017

Edition - Société - librairie indépendante étude - Midi Pyrénées librairie - région Midi Pyrénées


Ce 21 mars, le Centre régional des Lettres Midi-Pyrénées présentait une étude portant sur la librairie indépendante en Occitanie. Avec 3759 opérateurs, 11.400 emplois et 137 millions € annuels, la région, qui intègre Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, brosse un tableau détaillé du paysage.

 

Vitrine à message de la bientôt ex-librairie Privat/Chapitre #toulouse

Charlotte Henard, CC BY SA 2.0

 

 

Passant en revue les huit départements, associés à une métropole, l’étude était portée par Mathilde Rimaud, consultante Axiales, et Yanik Vacher, chargée de mission Économie du livre pour le CRL Midi-Pyrénées. Cette étude recense 164 librairies et maisons de la presse sur le territoire Midi-Pyrénées. Dans les faits, 63 établissements étaient strictement ciblés.

 

Premier constat : le territoire reste faiblement couvert : depuis 2014, le taux de renouvellement des points de vente est négatif – à l’exception du territoire de Toulouse Métropole. À ce jour, 50 % des librairies ont fait l’objet d’une offre de reprise, taux plus important que dans d’autres régions.

 

Les 63 librairies du panel réalisent un CA total de 42 853 626 €, ce qui représente une moyenne par librairie (hors très grande librairie) de 534 465 €. Le CA est concentré puisque 6 % des librairies réalisent 44,6 % du CA total quand 46 % d’entre elles en réalisent 16,2 %. Et dans l’ensemble, le livre représente 92,21 % du chiffre d’affaires totalisé.

 

Les libraires sont conscients de leur positionnement et jouent sur l’offre pour se démarquer de la concurrence. Les fonds sont très choisis. Le rayon littérature est de loin le plus important pour l’ensemble des libraires, suivi en deuxième position de la jeunesse. Néanmoins, les rayons BD semblent parfois sous-développés en librairies généralistes.

 

Les établissements sont pour 25 % spécialisés – quel que soit le secteur éditorial – chose qui ne détonne pas avec le reste des régions. « Le territoire midi-pyrénéen se caractérise par une forte présence de petites librairies spécialisées et par un taux d’équipement en librairie indépendante relativement faible, puisqu’on compte 0,215 librairie pour 10 000 habitants. »

 

L’Ariège et les Hautes-Pyrénées comptent peu d’établissements, alors que le lot et les Hautes-Pyrénées génèrent peu de chiffre d’affaires. La Haute-Garonne réalise presque 50 % du CA du territoire, mais a un nombre de librairies par habitant relativement faible, compte tenu de la présence d’acteurs majeurs. Enfin, 60 % des librairies de la région sont implantées dans des communes de moins de 40 000 habitants.

 

On pourra retrouver l’ensemble de la synthèse à cette adresse et l’étude totale est disponible ci-dessous.