medias

États-Unis : depuis la réouverture des librairies, la littérature reprend des couleurs

Antoine Oury - 24.06.2020

Edition - International - vente livres etats unis - ventes livres coronavirus - covid 19 livres


Les éditeurs américains peuvent pousser un soupir de soulagement, selon la société NPD BookScan, spécialisée dans le traitement des données relatives à l'industrie du livre. Au 5 juin 2020, les ventes de la catégorie littérature adulte ont augmenté de 1,5 % par rapport à l'année précédente, malgré le confinement et les troubles causés par l'épidémie du coronavirus.

Foire du Livre de Londres 2019


Les indicateurs communiqués par les éditeurs américains eux-mêmes étaient déjà rassurants. Si le mois d'avril 2020 enregistre une baisse des ventes de livres de 3,5 % par rapport au même mois de l’année 2019, la hausse est bien de mise : la croissance des ventes atteint ainsi 0,7 % sur la période de janvier à avril 2020, par rapport à l’année précédente.

NPD BookScan vient confirmer la situation, en se concentrant en particulier sur la littérature adulte. Sur une période de cinq semaines se terminant le 5 juin dernier, les ventes d'ouvrages dans cette catégorie ont augmenté de 23 % par rapport à la période de cinq semaines précédente, qui s'arrêtait au 2 mai. Depuis cette date, de nombreux États ont acté le déconfinement de la population et la réouverture des librairies.

A Ballad of Songbirds and Snakes, ouvrage de Suzanne Collins appartenant à la saga Hunger Games, publié en mai dernier (traduit en France par Guillaume Fournier chez PKJ), domine les ventes, avec quelque 750.000 exemplaires vendus sur le territoire américain.

D'autres catégories tirent leur épingle du jeu, pour cette reprise de l'activité en librairie : la romance (avec des ventes en hausse de 28 %), avec des titres de Christine Feehan et Nicholas Sparks, les thrillers (+ 13 %), tirés par un nouveau best-seller de James Patterson et les fictions signées par des autrices (+ 51 %), où se distinguent les livres de Nora Roberts et Jennifer Weiner.
 
Selon Kristen McLean, analyste NPD, la croissance observée des ventes en fiction révèle toute l'importance du réseau de librairies pour cette catégorie : « Plus que tous les autres genres, la fiction bénéficie fortement de l'expertise, du contact et de l'offre que l'on trouve en librairie, elle a donc subi les commandes depuis le domicile [pendant le confinement]. La fiction avait laissé place aux livres de cuisine, manuels et autres ouvrages de non-fiction [...], il est donc encourageant de la voir revenir en force. »

Photographie : ActuaLitté, CC BY SA 2.0


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.