États-Unis : des livres distribués dans les prisons, pour plus de justice sociale

Camille Cado - 01.07.2020

Edition - International - acces livres prison - prison censure livres - million book project


Fruit de la collaboration entre la Fondation Andrew W. Mellon, l’une des plus grandes organisations philanthropiques des États-Unis, et l’École de droit de Yale, le Million Book Project entend favoriser l’accès aux livres des détenus. Pour ce faire, une collection de 500 ouvrages sera élaborée, puis distribuée dans plus de 1000 prisons et centres de détention pour mineurs dans tous les États du pays, sur les trois prochaines années.
 
 

Connue outre-Atlantique pour ses différentes actions et son implication dans les secteurs culturels, scolaires et écologiques, la Andrew W. Mellon Foundation vient d’attribuer une subvention de 5,25 millions $ pour financer le Million Book Project.

Cette initiative, portée par le poète et juriste Reginald Dwayne Betts et mise en œuvre avec l’École de droit de Yale, dont il a été diplômé en 2016, entend répondre à deux objectifs. D’abord, favoriser l’accès à la littérature dans la prison, y compris à des genres comme la poésie, l’histoire ou encore les sciences sociales. Mais aussi créer des opportunités pour que les détenus puissent interagir avec les auteurs et, plus largement, la communauté littéraire.

« Le livre est à la fois une ressource, mais également un symbole de liberté qui redonnera l’espoir, la dignité, ou encore un but aux personnes incarcérées », peut-on lire dans le communiqué de la fondation américaine. 
 
La liberté par les livres

Grâce au soutien de la Andrew W. Mellon Foundation, le Million Book Project pourra créer une collection capsule de 500 titres. Cette dernière entend rassembler des ouvrages très divers afin d’offrir un « large ensemble d’histoires de vie et de visions d’une société plus juste ».

Sans oublier une « représentation significative d’écrivains et de penseurs noirs dont le travail offre la connaissance et l’analyse des injustices de la société », explique la fondation. 

Cette collection sera ensuite placée dans un millier de prisons et centres de détention pour mineurs dans les 50 États du pays. 52 écrivains et universitaires seront également recrutés en tant qu’ambassadeurs du projet, et participeront à des lectures dans les prisons.

« Le Million Book Project est la première subvention que nous avons octroyée depuis l’annonce publique de notre nouvelle orientation stratégique — une politique qui enracine encore plus le travail de la Fondation Mellon en matière de justice sociale », a tenu à rappeler Elizabeth Alexander, présidente de la fondation.
   
« Grâce au Million Book Project, nous réaffirmons le droit de ceux qui sont incarcérés à participer à la vie intellectuelle et créative de la société américaine, et nous sommes déterminés à faire notre possible pour aider à rectifier les inégalités systémiques qui les excluent actuellement de cet engagement. »

« Les connaissances, la pensée critique et l’imagination que l’on trouve dans les livres nous permettent d’appréhender la liberté et les possibles », a-t-elle repris.

« Dans les livres, j’ai trouvé la rédemption. La lecture est l’endroit où j’ai trouvé la liberté, et l’écriture est l’endroit où j’ai pu exprimer ma pensée individuelle, mon imagination et ma créativité » a souligné à son tour Reginald Dwayne Betts, ancien détenu, à l’initiative du projet. « Grâce au Million Book Project, j’espère que chacun de mes frères et sœurs incarcérés pourra retrouver une certaine liberté. »

Photo d’illustration : pixabay license



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.