États-Unis : Fun Home, d'Alison Bechdel, censuré dans le New Jersey

Antoine Oury - 06.02.2019

Edition - International - Fun Home censure - Alison Bechdel BD - Fun Home New Jersey


Censure et pudibonderie viennent encore une fois de frapper aux États-Unis, dans l'État du New Jersey : une bibliothèque d'un établissement d'enseignement secondaire a censuré la bande dessinée Fun Home, d'Alison Bechdel, publiée pour la première fois en 2006. L'ouvrage a déjà été la cible de la censure pour les descriptions et représentations de relations homosexuelles qu'il contient.

Couverture de Fun Home d'Alison Bechdel, chez Denoël Graphic


La bibliothèque scolaire d'un lycée du New Jersey a vu son exemplaire de Fun Home, d'Alison Bechdel, retiré des étagères, annonce le Comic Book Legal Defense Fund (CBLDF), organisme de lutte contre la censure américain. Selon l'organisation, la bande dessinée d'Alison Bechdel s'est retrouvée reléguée en réserve sans que le processus habituel en cas de réclamation et de signalement ait été respecté.

Le CBLDF ne cite pas l'établissement en question, mais assure que la censure du roman graphique fait suite à un autre cas, survenu en mai 2018 dans un autre lycée du même état. Deux parents d'élèves scolarisés au sein de la Watchung Hills Regional High School demandaient un retrait de l'ouvrage de la bibliothèque de l'établissement, pointant des « contenus sexuellement explicites ».

Malgré la possibilité pour les élèves de ne pas étudier un livre qui les met mal à l'aise, Steve DiSturco, un des parents à l'origine de la plainte, estimait que le livre devait être retiré du programme scolaire, tout simplement. « Nous ne voulons pas non plus que des enfants se sentent exclus [en refusant d'étudier le livre, NdR], nous estimons que cela ne serait pas dans le meilleur intérêt de la communauté », expliquait-il.

Après avoir étudié les arguments des plaignants, l'administration du lycée avait décidé de maintenir Fun Home dans le programme scolaire, considérant que la valeur littéraire et pédagogique de l'ouvrage justifiait sa présence.
 

Des ouvrages LGBT+ régulièrement attaqués


En dénonçant la situation, le CBLDF espère faire réagir l'établissement, qui devra ainsi étudier la possibilité d'un retrait de l'ouvrage, présent depuis plus de 10 ans dans les collections de la bibliothèque scolaire, à l'encontre des règles en vigueur dans ce cas précis.

Au sein de l'université Duke, en Caroline du Nord, Fun Home avait déjà suscité la polémique : « Lire ce livre m'oblige à faire des compromis avec mes convictions morales, personnelles et chrétiennes », témoignait ainsi l'un des étudiants. Sur le campus, les avis étaient partagés, les uns estimant que lire ce livre pouvait aussi ouvrir les esprits, dissiper des a priori et inciter chacun à faire preuve de tolérance et de bienveillance vis-à-vis de son prochain.
Fun Home d'Alison Bechdel fait régulièrement face à ce type de réactions, parce que la bande dessinée évoque des relations homosexuelles, mais les représente aussi graphiquement. Selon l'Association des bibliothécaires américains, Fun Home se plaçait à la 7e place des ouvrages les plus censurés dans les bibliothèques, le plus souvent scolaires et à la demande des parents d'élèves.
 
Une planche de Fun Home d'Alison Bechdel


« Parce que la définition de la diversité découle de ce que l'on considère comme extérieur à la norme, cela effraie les parents qui veulent éviter à leurs enfants d'y être trop exposés », expliquait alors Olusina Adebayo, chargée du projet Banned Book Week (« La semaine des livres censurés ») au sein de l'Association of American Publishers, l'association des éditeurs américains.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.