États-Unis : Jacqueline Woodson, ambassadrice de la littérature jeunesse

Laure Besnier - 04.01.2018

Edition - International - Jacqueline Woodson - Littérature jeunesse - Ambassadrice Woodson


L'auteure américaine Jacqueline Woodson, primée entre autres d'un National Book Award, a été nommée Ambassadrice nationale de la littérature jeunesse aux États-Unis pour l'année 2018-2019, prenant ainsi la relève de son ami Gene Luen Yang, auteur et illustrateur. 

 

AV-42

Kalamazoo Public Library



Jacqueline Woodson est la sixième Ambassadrice nationale de la littérature jeunesse désignée. Elle le sera officiellement lors d'une cérémonie ce 9 janvier, à la Bibliothèque du Congrès, aux États-Unis. Cette dernière, dirigée cette année par la bibliothécaire Carla Hayden, choisit l'ambassadeur après avoir reçu des recommandations d'un comité indépendant, composé de spécialistes de la littérature jeunesse, de bibliothécaires, de libraires ou encore de professeurs.

Pour recevoir ce titre, établi en 2008, il faut avoir contribué à la littérature jeunesse, pouvoir s'identifier et créer un lien avec les enfants et les adolescents et avoir aider à favoriser la lecture, la littérature sous toutes ses formes. 

 

Jacqueline Woodson ne s'imaginait pas devenir Ambassadrice. Elle avait même recommandé un autre auteur à Gene Luen Yang, qui cherchait celui ou celle qui allait lui succéder. Mais celui-ci avait quelqu'un d'autre en tête et a donc insisté pour que ce soit elle. 

 

L'idée de Jacqueline Woodson ? « Reading = Hope x Change » (lire = espoir x changement). « Je pense que la lecture peut nous changer et nous transformer de plusieurs manières, et à travers elle, on peut être exposé à des personnes, des lieux et des idées que l'on n’aurait pas rencontrés ou confronté dans la vraie vie. Une plateforme à propos de l'importance de la lecture et avoir des conversations à travers les lignes d'un livre est très important à mon sens. » explique-t-elle.

 

Elle ajoute : « les jeunes sont labellisés "lecteur réticent", ou "lecteur avancés", et ces étiquettes devant leurs prénoms commencent à essayer de leur dire qui ils sont. J'aimerais moins voir cela et plus d'enfants qui lisent, tout simplement. »

Selon elle, ce qu'ils lisent ne devrait pas avoir d'importance « du moment qu'ils peuvent avoir des conversations et une compréhension profonde et un amour profond pour ce qu'ils sont en train de lire. »

 

Grâce à l'écrivain Michael Morpurgo,
Joey le cheval est fait chevalier

 

Elle entend toucher ainsi tous les enfants, y compris les enfants réputés pour moins lire dans certains États tels que l'Alabama ou encore le Mississippi. Jacqueline Woodson, très modeste par rapport à sa propre oeuvre et à son statut d'auteure, à hâte de se mettre au travail. 

 

En attendant, son dernier livre vient d'être publié en France : Un autre Brooklyn au éditions Stock dont voici le résumé de l'éditeur :

 

La première fois que j’ai vu Sylvia, Angela et Gigi, ce fut au cours de cet été-là. Elles marchaient dans notre rue, en short et débardeur, bras dessus bras dessous, têtes rejetées en arrière, secouées de rire. Je les ai suivies du regard jusqu’à ce qu’elles disparaissent, me demandant qui elles étaient, comment elles s’y étaient prises pour… devenir.

 


Jacqueline Woodson - Un autre Brooklyn - trad. par Sylvie Schneiter - Stock - 9782234083271 - 18.00 €

 

Via Publishers Weekly


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.