medias

États-Unis : l'opposition s'organise contre un duopole d'éditeurs scolaires

Antoine Oury - 30.07.2019

Edition - International - mcgraw hill cengage - editeurs scolaires etats unis - duopole edition scolaire


Le paysage de l'édition scolaire américaine sera bientôt modifié avec la fusion de deux acteurs majeurs, McGraw-Hill et Cengage, qui ne formeront plus qu'une seule entité face au géant du secteur, Pearson. Si les actionnaires se réjouissent, plusieurs organisations souhaitent signaler la situation au service de lutte contre la distorsion de concurrence du département de la Justice américain.

Cengage Learning - Frankfurt Buchmesse 2014
(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


Un duopole vaut-il mieux qu'un monopole ? Pour un certain nombre d'observateurs du marché et d'organisations, pas vraiment. L'annonce de la fusion de McGraw-Hill et Cengage, le 1er mai dernier, a secoué l'édition scolaire américaine. À eux deux, les groupes représenteraient un chiffre d'affaires annuel de 3,16 milliards $, au sein d'une entité simplement nommée McGraw-Hill.
 

L'édition scolaire chamboulée


Si les conseils d'administration des deux sociétés ont d'ores et déjà validé l'intégration mutuelle, le département de la Justice américain doit encore approuver ce mouvement entre les deux groupes. Et plusieurs organisations comptent profiter de l'opportunité pour s'opposer à l'opération ou, du moins, alerter les autorités sur les problèmes structurels de l'édition scolaire aux États-Unis.

En effet, depuis des années, le prix des manuels scolaires et autres ressources pédagogiques ne fait qu'augmenter, outre-Atlantique, jusqu'à atteindre des sommets délirants. Une tendance quelque peu contrée par l'émergence de nouveaux acteurs de l'édition scolaire, comme Cengage, justement, né en 2007, qui ont tout misé sur le prêt de manuels, et non leur vente, ou encore le développement de solutions numériques moins onéreuses.

Or, avec la formation d'un duopole à la tête de l'édition scolaire, Pearson et McGraw-Hill, les conditions seraient réunies, selon les opposants à la fusion, pour une nouvelle hausse des prix et des conditions peu avantageuses pour les consommateurs, dictés par deux acteurs seulement.
 

Marchés captifs et prix contrôlés


Selon SPARC, une organisation qui milite pour un accès plus ouvert aux ressources pédagogiques et autres contenus scolaires, la fusion McGraw-Hill/Cengage aboutirait sur une entité couvrant 45 % du marché, contre 40 % environ pour le groupe britannique Pearson. L'émergence d'un nouveau « marché captif », comme celui qui a longtemps présidé à la vente des manuels scolaires imprimés, serait ainsi imminente.

« Si la fusion était approuvée, le marché des manuels scolaires passerait d'un oligopole à un duopole présidé par deux grandes entreprises, ce qui annulerait probablement tout progrès réalisé dans le sens d'une concurrence accrue sur les prix. Alors que le marché poursuit sa transition, passant de l’imprimé au numérique, il n’est pas difficile d’imaginer que ces deux sociétés se contenteront de se partager le marché et de reprendre le rythme normal de leurs hausses de prix, plutôt que de tenter de se faire concurrence », analyse SPARC.
 
Par ailleurs, limiter le marché à deux acteurs rendrait difficile l'émergence de nouveaux concurrents, et mettrait dans les mains de deux gigantesques sociétés des milliards de volumes de données, avec les dangers que cela représente, ajoute SPARC en citant les problématiques soulevées par Facebook, Google et consorts.

Dans un long courrier envoyé au DoJ, plusieurs organisations invitent ce dernier à ne pas autoriser la fusion — ce qui parait peu probable — ou à imposer à l'opération plusieurs conditions, comme la cession d'une partie de l'activité, par exemple.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.