Etats-Unis : la course aux rapports fédéraux

Clément Solym - 02.02.2011

Edition - Société - editeur - livre - succès


Il ne manque que le sexe et l’intrigue du rapport « Starr » (sur l’affaire Lewinsky) publié le 9 septembre 1998. Mais la conclusion de cette enquête fédérale sur la crise financière, réalisée par une commission de 10 membres et mise en vente jeudi dernier sous la forme d’un livre de 576 pages a déjà entamé un sprint vers la liste des best-sellers en ligne, à tel point qu’Amazon était à court de copies dimanche.

« Ce que nous voulions voir, c'était de savoir si un document public de cette importance, à l'ère numérique, trouverait encore la demande dans un livre », a déclaré Peter Osnos, le fondateur et redacteur en chef de Public Affairs, éditeur indépendant qui a publié une version autorisée du livre. « Et la réponse est oui ».


Personne ne s'attend à ce que cela corresponde à la demande de rapports gouvernementaux précédents, qui ont inondé les librairies été vendus à des centaines de milliers d’exemplaires. Public Affairs qui, en tant qu’éditeur du rapport « Starr » en 1998, a une longue expérience dans le domaine n’a initialement imprimé que 25 000 copies en livre broché. Un tome rempli de graphiques, de diagrammes et de témoignages condensés, qui est en concurrence avec une version en ligne, disponible sur le site de la commission.

L’ebook est disponible sur Amazon pour 8,45 $, alors que le livre broché coûte 14,95 $.Phil Angelides, le président de la commission, était si déterminé à susciter l'engagement qu'il a engagé l’agence de communication d'Anita Dunn, l'ancienne directrice de la communication d’Obama pour orchestrer l'arrivée du livre, agaçant quelques républicains.

La production du livre a exigé discrétion et vitesse. La loi de mai 2009, qui a créé la commission, précisait que le travail devrait être achevé avant le 15 décembre 2010. Mais en novembre, la majorité démocratique de la commission a voté le report de la date butoir à janvier, en partie pour donner le temps à PublicAffairs d’accélérer le passage du livre à l’impression.

Les membres de la commission ont travaillé 24 heures sur 24 pour le texte vers Noël, le gardant dans ses tiroirs. PublicAffairs a reçu le manuscrit fini autour du 7 janvier, précipitant sa production pour qu'il puisse arriver dans des librairies seulement 20 jours plus tard.

PublicAffairs n'a payé aucune avance pour publier des droits, mais a dû couvrir le coût de production. La maison d’édition britannique Little, Brown avait offert à la commission une avance de 250.000 $ à la commission, mais l'affaire est tombée à l’eau. À Kramerbooks à Washington, un des magasins les plus susceptibles d’attirer les gens intéressés par le rapport, 11 livres ont été vendus au cours des premières 24 heures. (via Mediacoder)