États-Unis : la fusion de Cengage et McGraw-Hill encore reportée

Camille Cado - 25.03.2020

Edition - International - Cengage McGraw-Hill - concurrence fusion McGraw-Hill - edition scolaire etats-unis


Annoncée pour le 1er février, la fusion entre Cengage et McGraw-Hill ne cesse d’être ajournée à cause de l’inquiétude qu’elle suscite auprès des autorités tant américaines que britanniques. Il faut dire que la réunion des deux géants de l’édition scolaire sous cette nouvelle entité pèserait pour 3,16 milliards $ de chiffre d’affaires, et monopoliserait à elle seule près de la moitié du marché... 
 
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 
 
La réunion du groupe McGraw-Hill, qui constitue l’un des plus anciens et des plus importants groupes du pays, et du groupe Cengage, né en 2007 et très actif dans l’édition numérique, avait déjà été repoussée au 1er mai. La voilà une nouvelle fois reportée.

Dans un communiqué, Cengage a en effet annoncé que le groupe unique McGraw-Hill ne se concrétisera pas avant le mois d’octobre 2020. Cette décision s’explique d’abord par la crise sanitaire actuelle due au coronavirus. Mais aussi, parce que les deux groupes, qui ont pourtant déjà validé l’intégration mutuelle, doivent attendre l’approbation d’autres autorités.

Notamment, le département américain de la Justice, ainsi que les autorités antitrust d’Austalie, de Nouvelle-Zélande et du Mexique qui examinent en effet de près la transaction, rappelle The Bookseller
 
L’autorité britannique de la concurrence (CMA), qui avait déjà révélé que cette fusion pourrait déboucher sur la vente des manuels universitaires plus chers, a également décidé de mener une nouvelle enquête afin d’approfondir les conséquences que ce duopole pourrait avoir sur le secteur éditorial et la concurrence.
 
Cette deuxième enquête devrait livrer ses conclusions après le mois de septembre 2020.

« Les parties continuent de coopérer avec la CMA, le DOJ et toutes les autres autorités antitrust afin de prouver que la fusion ne nuira en rien à la concurrence » explique le communiqué. « La réalisation de la fusion est soumise à un certain nombre de conditions, dont, entre autres, l’accord des entités gouvernementales. »
 

« Aucune assurance ne peut être donnée sur l’obtention de ces approbations, et sur la satisfaction des autres conditions nécessaires à la mutation. Même si nous obtenons tous ses accords et que les autres conditions sont remplies, aucune assurance ne peut être donnée quant aux modalités, conditions et calendrier de la fusion [...] notamment face à la pandémie auquel nous sommes confrontés » a également tenu à souligner Cengage.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.