États-Unis : la fusion de Cengage et McGraw-Hill inquiète les autorités

Antoine Oury - 11.03.2020

Edition - International - Cengage McGraw-Hill - Cengage edition - edition scolaire etats unis


Aux États-Unis, la fusion annoncée de deux géants de l'édition scolaire, Cengage et McGraw-Hill, suscite l'inquiétude de deux membres de commissions de la Chambre des représentants. Ils appellent le département de la Justice à ouvrir une enquête sur ses conséquences pour le secteur et la concurrence. La nouvelle entité créée pèserait pour quelque 3,16 milliards $ de chiffre d'affaires, et accaparerait près de la moitié du marché.

Cengage Learning - Frankfurt Buchmesse 2014
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


Annoncée en mai 2019, la fusion des groupes Cengage et McGraw-Hill promettait de rebattre les cartes de l'édition scolaire, aux États-Unis. Le groupe McGraw-Hill est l'un des plus anciens et des plus importants groupes d'édition du pays : créée en 1888, son amplitude commerciale s'étend désormais à plus de 25 pays dans le monde, et touche au matériel pédagogique imprimé et numérique, de la maternelle aux études supérieures.

Le groupe Cengage, de son côté, est plus récent : né en 2007 d'une cession d'actifs d'un éditeur canadien, il s'est fait une place dans l'édition scolaire mondiale grâce à une stratégie numérique bien pensée.

La fusion, pour devenir plus résistant dans un marché scolaire en plein bouleversement, doit aboutir sur la création d'un groupe unique, McGraw-Hill, dirigé par le PDG de Cengage, Michael Hansen. « Cette nouvelle société apportera des contenus de première qualité par l'intermédiaire de plateformes numériques, à un prix abordable », promettait ce dernier, mais les autorités américaines n'ont pas l'air convaincues de cette profession de foi.

Ainsi, David Cicilline, membre d'un groupe du comité judiciaire de la Chambre des représentants consacré aux monopoles, et Jan Schakowsky, officiant à la protection des consommateurs au sein de la section Énergie et Commerce, alertent le Department of Justice américain. 

Dans un secteur déjà sujet aux fortes hausses de prix, 184 % de plus par rapport à 1998, rappellent les deux représentants, l'apparition d'un acteur aussi important réduit encore le nombre des concurrents, ou la possibilité même de faire concurrence.
 

Un modèle “tout compris” très décrié


Cicilline et Schakowsky, dans un courrier envoyé au Department of Justice, indiquent également que « les sociétés qui fusionneront cherchent à convertir le marché vers des solutions entièrement numériques, avec un modèle “tout compris” dans lequel les étudiants se voient automatiquement facturer les licences d'accès aux manuels ».

Ce modèle “tout compris”, en partenariat avec certaines universités et des établissements scolaires américains, propose aux étudiants de se voir automatiquement facturer les manuels scolaires nécessaires à leur cursus, à un tarif avantageux. Mais cette formule, qui porte sur des contenus numériques, aboutit parfois à des aberrations, avec des élèves facturés pour des manuels qu'ils possèdent déjà au format imprimé, par exemple.

D'après les deux représentants, un tel avenir limiterait considérablement la possibilité pour les étudiants d'aller voir ailleurs, et constituerait une menace sérieuse à l'encontre du marché d'occasion.
 
La société Cengage, interrogée par Reuters, a assuré qu'un dialogue continu était mené avec le Department of Justice, pour s'assurer que la fusion se réaliserait dans les meilleures conditions. Si celle-ci aboutit, Mc-Graw Hill devrait posséder environ 45 % de parts de marché, contre 40 % pour Pearson et 7 % seulement pour Wiley, un autre groupe concurrent.

Le système du “tout compris” adopté par plusieurs éditeurs scolaires américains a récemment fait l'objet d'une plainte, déposée auprès d'une cour fédérale de l'État du New Jersey, qui vise Cengage, McGraw-Hill et la chaine de librairies Barnes & Noble.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.