États-Unis : le magazine Wired lance son club de lecture interactif

Joséphine Leroy - 09.05.2016

Edition - International - Wired magazine Etats-Unis - Wired lecture editeur numérique - club lecture


Installée à San Francisco, la branche numérique du magazine Wired organisera son premier club de lecture. Pour l’occasion, le périodique choisit l’auteure N.K. Jemisin, sélectionnée aux Hugo Award pour son roman The Fifth Season, ouvrage sorti en 2015 aux États-Unis et qui s’inscrit dans sa série The Broken Earth (éditions Orbit). Sous forme de chroniques apocalyptiques, le roman explore le thème du changement climatique. Wired a choisi l’interactivité comme mode d’échange. Les lecteurs transmettront leurs questions à l’auteur via un chat en ligne. 

 

Wired UK 3.03, March 1997

(Phil Gyford / CC BY-NC-ND 2.0)

 

 

Aux détracteurs qui considèrent que les nouvelles technologies ne sont pas adaptées à l’exercice du club de lecture, l’expérimentation de Wired vient apporter une réponse. Dans le but de mieux couvrir les événements culturels, le magazine et éditeur numérique américain a renommé symboliquement sa rubrique Divertissement en rubrique Culture plus tôt dans l’année.

 

Cette décision est le résultat d’une réflexion sur la ligne éditoriale initiée par le magazine, comme le raconte Peter Rubin, chargé de la rubrique Culture et membre de l’équipe éditoriale depuis le lancement : « Plus le temps passait, plus nous nous rendions compte que la culture dépassait largement la pop culture. » Et de poursuivre : « Investir davantage le champ culturel dans son ensemble est l’un des axes de ce changement. »

 

La sélection se limitera à la science-fiction et au fantastique. Pour cette première année, c’est le livre The Fifth Season de N.K. Jemisin qui a été choisi pour plusieurs raisons.

 

D’abord, le livre initialement publié en format livre de poche a été très rapidement repris en format numérique. Son acquisition est donc facilitée et elle est peu coûteuse pour les lecteurs intéressés. De plus, Wired s’était déjà intéressé à ce roman. David Barr Kirtley, responsable du Geek’s Guide to The Galaxy (une chronique de la rubrique Culture), s’était entretenu avec l’auteure. Enfin, Peter Rubin a trouvé que le roman se positionnait intelligemment au confluent de plusieurs genres et qu’il défiait les stéréotypes. 

 

La romancière s’est étonnée d’avoir été contactée par le magazine en ligne : « La première fois que l’on m’a parlé du club de lecture, on m’a demandé de faire un Skype ou un chat en ligne avec les membres du club qui voudraient me parler. Je trouve assez incroyable cette possibilité d’atteindre directement les lecteurs de Wired qui sont en quelque sorte en première ligne dans la science-fiction et dans le territoire du fantastique. »

 

 

 

La romancière prend simplement peur à l’idée d’être coincée par des questions d’internautes, la cible du magazine étant principalement intéressée par des thématiques scientifiques, technologiques : « Je suppose que je serai peut-être interrogée sur mes connaissances en séismologie. Nous verrons ce qui se passe. » 

 

Dans son communiqué de presse, le magazine précise l’organisation : « Comment allons-nous nous y prendre ? Après tout, nous sommes là, vous aussi, et ce n’est pas comme si nous allions nous rencontrer autour d’un gâteau avec nos surligneurs. Et puis pourquoi pas, finalement ? Nous hébergerons un chat en ligne avec N.K. Jemisin à la fin du mois et nous discuterons du roman, avec des questions posées par les lecteurs. Entre-temps, nous diviserons le livre en chapitres et nous organiserons des séances hebdomadaires autour des commentaires postés pour discuter ouvertement du livre sur des points précis. À la fin de notre discussion, nous publierons un récapitulatif avec les meilleurs passages et des commentaires sélectionnés. » 

 

(via Publishers Weekly