États-Unis : le tueur s'en prenait aux bibliothécaires

Antoine Oury - 24.12.2018

Edition - Bibliothèques - Amber Clark meurtre - Ronald Seay bibliotheques - bibliothecaires etats unis


L'association des bibliothécaires, aux États-Unis, a fait part du deuil de la profession après le meurtre d'une de leurs collègues, Amber Clark, bibliothécaire au sein d'un établissement de Sacramento (Californie). Clark a été mortellement blessée le 11 décembre dernier, devant son lieu de travail, par un homme qui menaçait régulièrement des bibliothécaires, selon les autorités.
 
Sacramento Public Library - Digital Bookmobile
L'établissement où travaillait Amber Clark, à Sacramento (Digital Bookmobile, CC BY 2.0)


Outre-Atlantique, l'ambiance est un peu moins à la fête que d'habitude, ces dernières semaines : le 11 décembre dernier, sur le parking de la bibliothèque où elle travaille, Amber Clark a été mortellement blessée par un tireur alors qu'elle entrait dans son véhicule. Plusieurs coups de feu ont été tirés, et Clark n'a pas survécu à l'attaque. L'homme à l'origine des coups de feu avait ensuite pris la fuite à bord d'un véhicule non immatriculé.

Dès le lendemain, Ronald Seay était interpelé par les autorités de Sacramento, en possession de plusieurs armes, après une courte poursuite. L'homme, âgé de 56 ans, a été placé en garde à vue et bientôt inculpé pour le meurtre de la bibliothécaire de 41 ans.
 

Une dent contre les bibliothécaires...


Lors de son procès, le 14 décembre dernier, les faits reprochés lui ont été exposés. Ronald Seay était sous le coup d'une interdiction d'approcher et d'entrer au sein de la bibliothèque après un signalement pour des troubles et dommages, le 13 octobre dernier. À l'époque, c'est Amber Clark qui dirigeait la bibliothèque.

Depuis, les autorités ont révélé le passif de Ronald Seay en matière d'agressions dirigées contre les bibliothécaires. Dans l'État du Missouri, à plusieurs milliers de kilomètres de là, Seay s'était également fait remarquer dans au moins deux établissements de lecture publique, dont il s'était vu interdire l'accès.

Le 23 août dernier, Scott Bonner, directeur de la bibliothèque publique de Ferguson, avait été agressé par Seay, qui prétendait que l'équipe de l'établissement lui avait volé son portefeuille.

« J'ai essayé de le calmer et de le diriger vers la sortie », se souvient le directeur. « Cela m'a pris un certain temps. » Une fois sorti, Seay n'avait pas abandonné, appelant à plusieurs reprises pour menacer les bibliothécaires : Scott Bonner avait finalement préféré alerter les autorités, avant de bannir l'homme de l'établissement.

L'officier de police Joseph Speiss, qui couvre la zone de Saint-Louis, dans le Missouri, connaissait bien Ronald Seay pour sa propension à s'attaquer aux bibliothécaires : « Il avait clairement une habitude », assure le représentant des forces de l'ordre. Après son déménagement à Sacramento, Seay avait repris son manège auprès d'autres bibliothèques. Pour l'instant, l'issue du procès n'est pas encore connue.
L'association des bibliothécaires américains a salué la mémoire d'Amber Clark et en particulier son travail pour améliorer l'accessibilité de l'établissement. Il est par ailleurs possible d'effectuer un don pour aider la famille de la bibliothécaire, mais aussi poursuivre son combat pour l'accès de tous à la bibliothèque.


via The Sacramento Bee


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.