États-Unis : les autrices en tête des meilleures ventes de livres de fiction

Clara Vincent - 19.03.2020

Edition - International - édition américaine données - Scan Group evaluation - auteures femmes littérature


À l’occasion du mois de la femme, la société américaine NPD Group, spécialisée dans les études de marché, s’est penchée sur la place des femmes dans l’industrie du livre américaine. Au vu des résultats obtenus, les femmes écrivains bénéficent d'une meilleure représentativité qu'il y a dix ans, bien que celle-ci concerne pour l'heure surtout le genre de la fiction.  

photo d'illustration - Pixabay License


En ce mois de mars 2020 consacré aux femmes, NPD Group a entrepris d’évaluer la part occupée dans dans le secteur de l’édition américaine. « Mars est le mois de l’histoire des femmes, ce qui en fait le moment idéal pour passer en revue les nombreuses contributions des femmes auteurs à l’industrie de l’édition américaine », indique Kristen McLean, analyste de l’industrie du livre pour NPD, dans le compte rendu publié le 17 mars sur le site de la société.

Avant de faire part de sa première observation : « Les femmes ont augmenté leur part de best-sellers au cours de la dernière décennie, en particulier en ce qui concerne la fiction. »

En effet, selon les résultats obtenus par NPD Group, 67% des ventes unitaires des 100 meilleurs livres de fiction littéraire publiés en 2019 étaient des livres écrits par des femmes. Le titre de fiction le plus populaire de l'année était «Where the Crawdad’s Sing», de Delia Owens, vendu à plus de 1,2 million d'exemplaires imprimés.

En outre, l'écrivain qui demeura en tête des meilleures ventes au cours de ses 16 dernières années est également une femme. Il s’agit de J.K. Rowling, qui a vendu à elle seule un total de 55 millions d’exemplaires.
 


De manière plus globale, autrement tout genre littéraire confondus, les femmes auteures représenteraient 42 % des ventes unitaires des 100 meilleurs livres du marché global des livres imprimés en 2019. Une évolution comparée à 2018, où 39 des 100 auteurs les plus vendus étaient des femmes, contre 33 en 2010.

Dans le secteur de la bande dessinée, du roman graphique, du théâtre, de l’histoire, de la poésie ainsi que des sciences politiques et sociales, la part des femmes écrivains a augmenté collectivement de 7 % en 2019 par rapport à l’année précédente.
Enfin, indique Scan Group, concernant le contenu des livres publiés, une augmentation de sujets ayant trait aux femmes a été observée, avec une croissante sur sept années consécutives. 

Toutefois, si les femmes écrivaines dominent dans certains genres littéraires comme la fiction, d’autres catégories demeurent toujours dominées par des hommes. C’est notamment le cas pour les livres qui abordent des thèmes liés aux affaires, dont 94% sont écrits par des hommes. Une réalité qui ferait écho à la place encore minoritaire des femmes dans les postes à haute responsabilité. En effet, les femmes PDG ne représentaient que 6,6 % du Fortune 500 en 2019, rappelle Scan Group. 
 

Le marché du livre, miroir de l'évolution des idées


Une autre étude a été portée sur les clubs de lecture. La société d'analyses de marché observe que ces derniers ont un impact positif sur la valorisation des auteures femmes auprès du lectorat. Scan Group se base notamment sur l’exemple du Hello Sunshine Book Club, fondé par l’acteur hollywoodien Reese Witherspoon en 2017. L’une de ses spécificités est de sélectionner des livres écrits par des femmes qui explorent l’expérience féminine.

Deux ans après sa création, les titres retenus par Hello Sunshine Book Club dominent les ventes. Les livres choisis par ses membres ont en effet surpassé de 512 % la liste des 10.000 meilleurs romans américains.

« Ce point de vue féminin fort reflète un plus grand sentiment d’autonomisation dans l’ère post #MeToo », observe Kristen McLean. Et d'ajouter : « Le marché du livre montre vraiment l'évolution des idées. Alors que la conversation sur l’autonomisation et l’égalité des femmes s’est intensifiée au cours de la dernière décennie, nous constatons que cela se retrouve dans les ventes de livres et les types de projets qui réussissent sur le marché actuel. »

« Et comme dans la vraie vie, il y a encore du travail à faire. Il existe de nombreux autres domaines de la vie et de l’édition où les femmes sont sous-représentées. Nous sommes impatients de voir comment le prochain cycle de progrès se répercutera dans l’achat et la lecture de livres au cours de la prochaine décennie  », conclut l'analyste. 


Commentaires
A la lecture de cette liste, on se rend compte aussi que ces plus grosses vendeuses sont sur deux domaines seulement : le romanesque et la jeunesse.

Romanesque sentimental avec Nora Robert, Danielle Steel, Debbie Macomber et même Janet Evanovich (comédie policière) et >E.L. James (érotique). Jeunesse avec JK Rowling (même si elle dépasse le cadre), Mary Pope Osborne (la cabane magique, série vulgarisation histoire pour Cycle 2), Stephenie Meyer et Suzanne Collins qui ont lancé les pavés pour "young adults".
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.