États-Unis : malgré le déclin d’avril, l’édition en hausse en ce début 2020

Camille Cado - 12.06.2020

Edition - Economie - etats unis edition - ventes livres edition - etats unis StatShot


L’Association des éditeurs américains vient de publier son rapport StatShot recensant les résultats financiers du secteur pour le mois d’avril 2020. Les ventes, qui ont évidemment pâti des conséquences du confinement dû au coronavirus, souffrent d’une tendance à la baisse. Néanmoins, les résultats du premier quadrimestre permettent d’améliorer le bilan général de ce début d’année.
 


Sans surprise, le mois d’avril 2020 connait une baisse globale des ventes : - 3,5 % par rapport au même mois de l’année 2019. Le chiffre d’affaires atteint ainsi les 756,8 millions $ alors qu’il était de 783,9 millions $ l’année dernière à la même période.

Malgré ces résultats peu réjouissants, les éditeurs américains se félicitent du premier quadrimestre de l’année qui a ainsi permis d’enregistrer une croissance des ventes de 0,7 % sur la période de janvier à avril 2020 par rapport à l’année précédente. Les revenus, eux, atteignent 3,4 milliards  $ pour les quatre premiers mois de l’année.
 
Les ventes par secteur, de janvier à d’avril 2020 et 2019, en millions $

 

Les livres numériques et scolaires rectifient le tir


Parmi les catégories les plus touchées par cette baisse des ventes, le secteur de la littérature générale pour adultes (-7 % par rapport à avril 2019), la presse religieuse (-36,5 %), les presses universitaires (-51,4 %) et les publications professionnelles (-25,9 %). 

La plus importante hausse s’observe du côté des ouvrages de l’enseignement supérieur (+139,8 %), générant ainsi un CA de 47,6 millions $ contre 19,9 millions $ l’année dernière. Un chiffre qui s’expliquerait notamment par la fermeture des universités et des bibliothèques universitaires. 

Les secteurs jeunesse et young adult affiche également un CA en hausse de 4,2 %, et atteignent un total de 165,5 millions $ sur le mois d’avril 2020. 
 
Les ventes par secteur, au mois d’avril 2020 et 2019, en millions $


Du côté des formats, les livres imprimés accusent un recul de 11 % sur le mois d’avril 2020 par rapport à l’année dernière. Néanmoins, les résultats des quatre premiers mois de l’année permettent d’ajuster ces résultats : le format imprimé n’enregistre ainsi seulement qu’une baisse de 0,3 % sur la période de janvier à avril 2020 par rapport à l’année précédente.

Le livre audio a toujours le vent en poupe et affiche une croissance de 8 % en un an, atteignant 52,3 millions $ pour le mois d’avril 2020. Depuis le début de l’année 2020, le format audio a augmenté de 14,8 % par rapport aux quatre premiers mois de 2019 et totalise à ce jour un CA de 204,8 millions $ pour l’année 2020.

Du côté des ebooks, les données recensées pour le mois d’avril 2020 renversent une tendance de longue date. Alors que le livre numérique connaît une diminution continue des ventes depuis quelques années, il a bénéficié d'une belle croissance – + 10,7 % par rapport à avril 2019. Son CA pour ce mois atteint les 92,9 millions $.

Des résultats qui freinent la chute des livres numériques sur l’année 2020. En effet, le format ne subit qu’une baisse de 1,1 % sur les quatre premiers mois de 2020. 

Les données partagées ont été établies avec l’outil Statshot, qui reprend les chiffres d’affaires directs des 1360 éditeurs américains participants. 

Le rapport est disponible à cette adresse, en anglais. 

Photo d’illustration : pixabay license



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.