Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Etats-Unis : ventes spectaculaires de livres pour enfants

Clément Solym - 29.03.2012

Edition - International - édition - Etats-Unis - enfants


L'association des éditeurs américains (AAP) fait état d'une hausse substantielle des ventes de livres toutes classes confondues entre janvier 2011 et janvier 2012. Elle est particulièrement flagrante dans le cas des livres pour enfants et adolescents.

 

Ce rapport publié tous les mois par l'association s'enorgueillit par ailleurs d'avoir agrandi son champ d'études, puisque dorénavant 1149 éditeurs y participent, contre à peine une centaine dans le passé. Cela garantit ainsi une mesure plus fidèle aux tendances réelles.

 

Il apparaît que les revenus sur la totalité des ventes de livres, tous secteurs et tous formats confondus, ont augmenté de 27,1 % par rapport à 2011. 

 

 

Livres pour enfants, la croissance est soutenue

 

La hausse la plus remarquable concerne les livres pour enfants et pour adolescents au format numérique. Les ventes d'ebooks de ce secteur ont en effet progressé de 457,1 % entre janvier 2011 et janvier 2012. L'AAP analyse ce résultat comme la suite logique de la mise à disposition d'un plus grand nombre de titres pour enfants sur le marché de l'ebooks, dotés de meilleures fonctionnalités. Les sorties de livres très populaires pour enfants au format numérique ont bien évidemment encouragé cette tendance.

 

En ce qui concerne les ouvrages papier, l'édition pour enfant fait montre d'une vitalité non moins remarquable, avec une hausse de 61,9 % pour les livres brochés entre janvier 2011 et janvier 2012, et de 68,9 % pour les livres reliés. Au total, le secteur des livres pour enfants et pour adolescents a enregistré une hausse de 80,5 % par rapport à la même période l'année dernière.

 

Vitalité des sujets religieux

 

Autre tendance notable, qui illustre une spécificité du marché du livre aux États-Unis, les livres à thématique religieuse ont connu une hausse générale de 9,9 %... grâce à l'ebook! En effet, entre les mois de janvier 2011 et 2012, leurs ventes ont augmenté de 150 %.

 

Mais alors, le livre ne connaît-il point la crise aux États-Unis en ce début d'année 2012 ? Le constat n'est pas aussi joyeux qu'on le voudrait, puisque la vente du gros des ouvrages (hors livres pour enfants) a tendance à stagner, voire à décroître (c'est le cas des brochés vendus en grandes surfaces, qui enregistre une baisse de 22,5 %). La fin de la spécialisation des enseignes est peut-être responsable de cette tendance quelque peu morose.