Ethiopie : un hôtel historique détruit dans un incendie à Addis Adeba

Cécile Mazin - 12.01.2015

Edition - International - Evelyn Waugh - hôtel incendie - roman journalisme


Evelyn Waugh compte parmi les plus virulents satiristes britanniques des années 30. En publiant Scoop, roman corrosif, il raconte l'absurdité d'un monde journalistique, et les correspondants implantés sur le continent africain. Entre déontologie et méthodes douteuses, l'Europe en prend pour son grade, et le Royaume-Uni plus encore. Et le livre retrouve une actualité regrettable, du fait d'un incendie.

 

 

 

 

En Éthiopie, les flammes ont gravement endommagé un hôtel historique de la capitale du pays, Addis Abeba : le Taitu Hotel y avait été fondé au début du XXe siècle, et comptait parmi les plus anciens bâtiments de la ville. « En quelques minutes, toute la place était illuminée et de la fumée sortait des toits », raconte un touriste à l'AFP. Les pompiers sont rapidement intervenus, mais l'incendie était déjà parti. 

 

Or, cet hôtel avait servi de décor au livre Scoop, publié en 1938, et racontait l'expérience, romancée, de Waugh, alors qu'il travaillait pour le Daily Mail. Il devait alors faire état de l'invasion de l'Abyssinie par l'Italie – l'actuelle Éthiopie donc. 

 

Retrouver Scoop en librairie

 

Le pitch du livre : 

William Boot, chroniqueur pour la rubrique Faune et flore d'un journal britannique, est un jeune homme avide de culture, menant une vie modeste, loin du tumulte londonien. Mais le jour où le rédacteur en chef du Daily Beast le confond avec un romancier de renom et l'envoie de force à l'étranger en tant qu'envoyé spécial, tout bascule. William est dépêché en Ismaël, un État fictif d'Afrique orientale, où une guerre civile serait sur le point d'éclater. Mais à Jacksonburg, la capitale, nulle trace de révolte, ni même d'opposition : seulement une nuée de journalistes étrangers venus guetter les soubresauts inexistants de l'actualité ismaïlienne. 

 

Chacun s'acquitte pourtant de sa tâche : couvrir à tout prix l'événement, généraliser, extrapoler, copier les autres, inventer pour tenir tête à la concurrence tout en télégraphiant les nouvelles que tous les magnats de la presse ont déjà prévues. Et malgré sa totale incompétence, c'est William Boot qui, accidentellement, décrochera le scoop tant attendu. 

 

 

 

Une grande partie du livre tourne autour de l'hôtel, où Waugh avait séjourné alors qu'il n'avait que 22 ans. Une grande partie de l'immeuble était restée inchangée par rapport à l'époque où Waugh y avait vécu. La plupart des chambres de l'établissement ont brûlé, y compris les pièces historiques et le bureau de banque – et ce bien avant que les pompiers ne parviennent à se rendre sur place. 

 

Le Taitu Hotel avait connu une période florissante, en tant que club de jazz. Le maire de la ville, Abate Sitotaw, a assuré à l'AP que tous les efforts seraient faits pour restaurer l'endroit.