Etre ou ne pas être un auteur médiatique

Victor De Sepausy - 11.04.2014

Edition - position - écrivain - société


A l'heure de l'hypermédiatisation, en tant qu'écrivain, se pose toujours la question de participer du phénomène ou, au contraire, de s'en abstraire par choix, en manière de revendication. C'est tout ce qui put opposer, en leur temps, les attitudes d'un Hugo, d'un Zola ou d'un Flaubert, rapporte Le Devoir.

 

Quand on observe le succès rencontré ces dernières années par Dany Laferrière, avec, comme couronnement, son élection à l'Académie française, c'est d'abord une réussite fondée sur une médiatisation assumée. L'écrivain s'est fait le porte-parole de son œuvre, s'assurant une présence médiatique importante.

 

Mais cela répond à des compétences claires en matière de communication chez Laferrière. Des compétences que tous les écrivains n'ont pas forcément. Et, parfois, c'est tout simplement une opposition à rentrer dans ce système, en assumant un retrait par rapport au monde, aux autres. On laisse alors son œuvre parler, comme si elle se suffisait à elle-même.  




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.