Europe : l'ebook en croissance de 128 %, mais recul global de 4,4 %

Clément Solym - 14.10.2012

Edition - Economie - marché européen - ventes de livres - croissance du livre numérique


Avec 6,73 milliards € de chiffre d'affaires, le marché européen du livre, analysé au travers de 13 pays, accuserait, selon l'institut GfK un recul de 4,4 %. Les sept premiers mois de l'année, numérique et papier confondus, sont pris en compte par cette étude, présentée durant la foire du livre de Francfort.

 

 

 

En regard de la même période, sur l'année 2011, le seul motif de réjouissance serait donc à trouver dans la très importante croissance du marché numérique, qui s'envole à 128,5 % de hausse. Cependant, le chiffre d'affaires généré n'est encore que de 17,8 millions €, trop peu pour compenser les pertes du livre imprimé. Ce dernier enregistre 4,6 % de baisse, par rapport à l'an passé.

 

Dans les treize pays servant d'indicateur, 2011 aura connu un chiffre d'affaires de 7,08 milliards €, et le livre numérique ne représentait alors que 0,1 % des ventes. Prochainement, l'Institut GkF devrait mettre en place un suivi mensuel des ventes de livres numériques en France. (voir Livres Hebdo, article verrouillé)

 

À l'occasion d'une conférence, organisée par GfK, plusieurs acteurs ont pu souligner le très fort potentiel de croissance du livre numérique sur le territoire européen. Si la progression est globale, et constatée dans les chiffres, le marché européen ne présente pas les mêmes critères que celui des États-Unis - dont le réseau de librairies était bien moins dense. Ainsi, le territoire américain semblait plus propice à ce que se développe une offre numérique. 

 

« Le taux de pénétration des appareils de lecture est très élevé. [...] Ce n'est pas qu'ils aiment moins l'objet livre, c'est juste qu'ils adoptent le numérique plus vite », témoignait cependant Richard Mollet, président de la très britannique Publishers Association.