Europeana Regia, bibliothèque virtuelle de manuscrits royaux

Clément Solym - 14.03.2010

Edition - Bibliothèques - europeana - regia - bibliothèque


Un nouveau projet de numérisation réunit cinq grandes bibliothèques européennes. Il s’agit cette fois-ci de numériser la plus grande partie des documents royaux européens sur une vaste période s’étendant du Moyen Age à la Renaissance.

Ce projet intitulé assez logiquement Europeana Regia est piloter par la BnF. Les quatres autres bibliothèques européennes sont la bibliothèque royale de Belgique, la Bayerische Staatsbibliothek, la Herzog August Bibliothek Wolfenbüttel et la Biblioteca historica de la Universitat de Valencia. D’autres bibliothèques françaises participeront à ce projet comme celles de Sainte-Geneviève, du Château de Chantilly et les bibliothèques municipales de Valenciennes, Amiens, Reims, Lyon, Besançon, Angers, Bourges, Grenoble, Rouen et Louviers. De plus la British Library et la Parker Library devraient fournir quelques pièces.

Les collections seront centrées sur les manuscrits carolingiens, la bibliothèque des rois aragonais de Naples et les manuscrits de la librairie du Louvre (époque Charles V et VI). Les bibliothèques travailleront sur la numérisation des œuvres bien-sûr mais aussi sur la constitution et l’organisation des métadonnées, et le multilinguisme afin de créer un ensemble cohérent et facilement accessible pour tous.

La commission européenne finance pour moitié le budget de ce projet qui s’élève à 3,4 millions d’euros. On pourra suivre l’évolution Europeana Regia sur une page Facebook dédiée. Les ouvrages numérisés dans le cadre de ce projet pourraient être disponibles pour tous les internautes sur Gallica, Belgica, Manuscripta Medievalia ou encore Europeana à partir de 2012.