Simon Liberati poursuivi en justice pour son dernier roman, Eva

Julie Torterolo - 29.07.2015

Edition - Justice - Simon Liberati - Eva - atteinte à la vie privée


Faire ressurgir les histoires du passé dans un roman peut très vite amener devant un tribunal. Une réalité que l’écrivain Simon Liberati a apprise récemment à ses dépens. Ce dernier a été assigné en justice, pour son dernier roman Eva, par Irina Ionesco, qui n’est autre que sa belle-mère. 

 

 

Eva dresse un portrait romanesque de Eva Ionesco, l’épouse de Simon Liberati. L’écrivain fait un véritable hommage à sa femme, allant jusqu’à raconter son enfance, bien particulière : elle a en effet était propulsée très jeune sous les feux de la rampe par sa mère, Irina Ionesco, célèbre photographe. Eva Ionesco était alors le modèle favori de l’artiste, qui est allée jusqu’à la faire poser nue pour le journal Der Spiegel, à l’âge de 11 ans. 

 

Présentation du livre : 

 

Un soir de l’hiver 1979, quelque part dans Paris, j’ai croisé une femme de treize ans dont la réputation était alors « terrible ».
Vingt-cinq ans plus tard, elle m’inspira mon premier roman sans que je ne sache plus rien d’elle qu’une photo de aparazzi. Bien plus tard encore, c’est elle qui me retrouva à un détour de ma vie où je m’étais égaré.
C’est elle la petite fée surgie de l’arrière monde qui m’a sauvé du labyrinthe et redonné une dernière fois l’élan d’aimer.
Par extraordinaire elle s’appelle Eva, ce livre est son éloge.

Simon Liberati

 

Pourtant, Simon Liberati n’est pas le seul à avoir abordé le sujet à travers l’art. Dans My Little Princess, réalisé par Eva Ionesco, la protagoniste décrit son enfance érotisée et entachée par son exposition. Une situation de tension qui va jusqu’à la condamnation, en 2012, de la photographe de 79 ans, pour atteinte au droit à l’image et à la vie privée de sa fille. 

 

Toujours est-il que cette fois-ci, le litige se joue entre l’écrivain et Irina Ionesco elle-même. La photographe exige la suppression de passages litigieux qu’elle estime comme porteur d’une atteinte à sa vie privée. En effet, dans son roman qui doit paraître le 19 août prochain aux éditions Stock, l’écrivain évoquerait la vie amoureuse, la vie de famille, la santé et le patrimoine de la septuagénaire. 

 

« Simon Liberati s’est emparé d’éléments de l’histoire familiale d’Irina Ionesco ne le concernant pas », a expliqué au Figaro Emmanuel Pierrat, avocat du bureau de Paris. L’audience est fixée au 3 août prochain.


Pour approfondir

Editeur : Grasset Et Fasquelle
Genre : litterature...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782246771814

Jayne Mansfield 1967

de Simon Liberati

" Aux basses heures de la nuit, le 29 juin 1967 sur un tronçon de la route US 90 qui relie la ville de Biloxi à la Nouvelle Orléans, une Buick Electra 225 bleu métallisé, modèle 66, se trouva engagée dans une collision mortelle. " Dans cette Buick broyée se trouvait une femme, une "Hollywood movie star" de trente-quatre ans, danseuse nue à Las Vegas, célébrissime sex-symbol des années 50.

J'achète ce livre grand format à 16.25 €