Eva ne donnera jamais le quatrième manuscrit de Stieg Larsson

Clément Solym - 23.08.2010

Edition - Justice - millenium - manuscrit - quatrième


Outre son succès phénoménal en version ebook, la trilogie de Stieg Larsson, Millenium, connaît une actualité toujours aussi vive autour du quatrième manuscrit inachevé laissé par le romancier suédois. Et qu'Eva Gabrielsson est seule à posséder.

Sauf que l'affaire tourne aujourd'hui court définitivement. Celle qui a partagé la vie de l'écrivain et journaliste durant 32 ans, possède bien l'ordinateur portable sur lequel se trouve le texte en question. La fameuse quatrième partie dont tout le monde rêve. Mais Eva a mis un point final à cette aventure : elle ne remettra pas aux ayants droit de Stieg - son père et son frère - le livre en question.

Une allumette prend feu...

Le succès de Millenium n'aura jamais profité à Eva : n'étant pas mariée à Stieg, l'ensemble des recettes liées aux ventes lui est tout simplement passé sous le nez. Et ce n'est pas faute, pourtant, d'avoir reçu une jolie proposition de 2 millions € de la part des ayants droit pour compenser ces pertes.

« Elle a fait partie de la vie de Stieg. Elle doit vivre confortablement grâce à cela. Nous pouvons lui donner 20 millions de couronnes. Sans contrepartie, elle doit juste appeler et dire oui merci », avait assuré le frère de Stieg en novembre 2009. Mais Eva a claqué la porte méchamment et depuis, fini les négociations.

... et le torchon brûle

Or, ce quatrième manuscrit est toujours au centre d'une bataille juridique entre la famille Larsson et elle. Sauf qu'ils pourront toujours s'asseoir dessus. « Il n'y a aucun respect pour l'oeuvre, le travail et la pensée qui vont avec les livres, qui ne sont pas simplement ceux de Stieg, mais également les miens. »

En outre, jamais Stieg n'aurait accepté que son roman soit traduit par The Girl With The Dragon Tattoo, dans sa version US, alors que le titre originel était Les hommes qui n'aimaient pas les femmes (tome 1 de la série). Un respect scrupuleusement appliqué par les éditions Actes Sud qui ont fait paraître la trilogie en France.

Trahison, pure et simple

« Le thème de ces trois livres est l'asservissement des femmes, les abus et violences qui sont perpétrés contre elles. C'est là toute la question. Ces livres étaient un moyen pour lui de parler d'un sujet qui lui tenait à coeur », souligne Eva. Et si l'on ajoute à cela les questions d'argent, la situation s'envenime : selon les chiffres donnés par Eva, le père et le frère auraient reçu plus de 30 millions € de droits d'auteurs et dérivés. « Jamais Stieg n'aurait imaginé que quelque chose comme ça se serait passé. »

Pour toutes ces raisons, et alors que le prochain film est sorti vendredi dernier en Angleterre, Eva refuse catégoriquement de livrer le quatrième manuscrit. « Tout le monde veut mettre la main dessus », conclut-elle. Mais en vain.


Millenium, sur Comparonet