Évaluations CM2 : l'enseignant récalcitrant ne sera pas sanctionné

Clément Solym - 24.01.2010

Edition - Société - évaluations - CM2 - inspection


La semaine qui vient de s’achever a vu le déroulement de la deuxième édition des évaluations en classe de CM2. Toujours aussi controversées, elles ont donné lieu à de nombreuses vagues de protestations chez les enseignants. Mais l’un d’entre eux a été vivement pris à parti par l’inspection académique de son secteur géographique.

Gilles Lehmann, professeur des écoles dans un établissement de la Haute-Vienne, souhaitait modifier quelque peu le déroulement de ces fameuses évaluations en les échelonnant sur trois semaines au lieu d’une…Cela n’a pas plu du tout à l’inspection académique qui a tout de suite décidé de suspendre de ses fonctions M. Lehmann, le remplaçant immédiatement par un jeune collègue motivé pour faire passer les évaluations aux élèves.

Convoqué pour répondre de ses actes devant l’inspection académique de Limoges, M. Lehmann a dû s’expliquer face aux tenants d’une application à la lettre des consignes ministérielles de passation des évaluations CM2. Mais, il en ressort sans sanction. Il pourra donc librement reprendre la direction de sa classe dès lundi.

L’enseignant, interrogé par la presse à sa sortie de l’inspection, dit même avoir pu dialoguer avec ceux qui le questionnaient, ce que lui-même demandait pourtant en vain depuis déjà longtemps, rapporte l’AFP.